Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Saint-Léon-sur-Vézère > Chapelle expiatoire de Saint-Léon-sur-Vézère

Chapelle expiatoire de Saint-Léon-sur-Vézère

Au XVIe siècle, en rappel d’un miracle qui eut apparemment lieu au XIIIe siècle, la famille des Reillac, seigneurs de Belcayre de la Peyronie, fait édifier cette chapelle à Saint-Léon-sur-Vézère.

Cette chapelle est cubique et présente quatre contreforts à ses angles. Sur ces contreforts apparaissent les armoiries des Reillac, bâtisseurs de l’édifice.

La chapelle est éclairée par deux hautes fenêtres ogivales. À l’intérieur, on découvre un plafond plat qui a dû remplacer une voûte d’ogive. Dans une niche située au-dessus de l’autel se trouvent les restes d’un calvaire. C’est une sculpture assez grossière, où l’on remarque la Sainte Vierge et saint Jean.

L’entrée dans cette chapelle se fait par une porte en bois surmontée d’une archivolte, où se prolongent les moulures du montant. Dans cette archivolte apparaît un texte en langue romane relatant le miracle du XIIIe siècle.

Suite à cette construction, tous les 3 mai, jour de l’Invention de la Sainte Croix, une procession était organisée. Cette date est devenue la fête de Saint-Léon-sur-Vézère, effaçant celle de saint Léonce, patron du village.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie de Saint-Léon-sur-Vézère : 05.53.50.73.16


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Saint-Léon-sur-Vézère, RIS, BibTeX.

Gilles Delluc, Jacques Lagrange, Bernard Pierret Le Périgord noir, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Dalle funéraire de Saint-Léon-sur-Vézère

    La chapelle expiatoire de Saint-Léon-sur-Vézère est construite au XVIe siècle en l’honneur d’un miracle s’étant apparemment déroulé au XIIIe siècle. Une (...)

    Dordogne - Saint-Léon-sur-Vézère

Partager cette visite