Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Champcevinel

Champcevinel

Le village de Champcevinel présente la particularité de compter des bories, ces anciennes exploitations fermières transformées au fil du temps en châteaux.

Champcevinel est située sur un plateau à 4 kilomètres au nord de Périgueux. Cette commune est bordée par la voie romaine à l’ouest et par la route de Paris à l’est. Son occupation est avérée depuis l’époque gallo-romaine.

Une des premières causes de la guerre de Cent Ans, au XIIe siècle, est le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II Plantagenêt d’Angleterre. À cette époque, Champcevinel est sous la seigneurie des chanoines de l’église de la Cité. Ils possèdent les bories qui se trouvent sur ce territoire."Borie" signifie littéralement « maison des bœufs », mais le terme désigne plus généralement une riche exploitation fermière. Les constructions que l’on connaît actuellement sous les noms de châteaux de Borie-Petit et de Borie-Brut font partie de ces exploitations.

Les affrontements entre les troupes françaises et anglaises prennent fin avec la bataille de Castillon en 1453. Le Périgord connaît à peine un siècle de paix et le territoire est à nouveau ravagé par les guerres de Religion. Au XVIe siècle, les bories sont achetées par de riches bourgeois qui en font des lieux de résidence qui prennent alors l’appellation de châteaux. Par la suite, les Croquants se soulèvent contre les taxes abusives et les campagnes sont à nouveau le théâtre d’affrontements qui durent jusqu’à la fin du XIXe siècle. À Champcevinel, la chartreuse de l’Herbetie est bâtie durant ces troubles.

Champcevinel vit aujourd’hui de la polyculture, de la sylviculture et de l’élevage de caprins, d’ovins et de bovins ainsi que du tourisme périgourdin.


Commune

  • Nom des habitants : Champcevinellois, Champcevinelloises
  • Superficie : 1772 hectares
  • Population : 2335 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le toponyme de Champcevinel provient de l’occitan champ et d’un nom romain Sabinel, le diminutif de Sabin. On relève les termes de « Chansavinel », dérivé de « Campi Savinelli » en 1243, et de « Champsavinel » en 1303. Au XVIIIe siècle, des documents font la mention de « Champsevinel ». Cette orthographe est conservée tout au long du XIXe siècle.


Informations pratiques

Mairie de Champcevinel : 05.53.03.86.86

Office de tourisme de Périgueux : 05.53.53.10.63


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Marc Blancpain (1984). Périgord, RIS, BibTeX.

Collectif (1993). Dordogne Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Chaire à panneaux sculptés de l’église Saint-Marc

    La chaire de l’église Saint-Marc de Champcevinel présente des panneaux sculptés qui évoquent la vie de saint Jean, à travers la figure animale qui lui (...)

    Dordogne - Champcevinel
  • Eglise Saint-Marc

    L’église Saint-Marc de Champcevinel est bâtie sur des éléments antérieurs au XIXe siècle. Quelques éléments architecturaux viennent rappeler l’ancienneté (...)

    Dordogne - Champcevinel
  • Monument aux morts de Champcevinel

    Le monument aux morts de Champcevinel témoigne une fois encore que la Première Guerre mondiale a été particulièrement meurtrière pour la France.
    Au (...)

    Dordogne - Champcevinel
  • Portail de l’église Saint-Marc

    Le portail de l’église Saint-Marc de Champcevinel présente les caractéristiques habituelles d’un portail roman, sobre et harmonieux.
    Le portail d’une (...)

    Dordogne - Champcevinel
  • Salle des fêtes de Champcevinel

    La salle des fêtes de la commune de Champcevinel est installée dans une ancienne grange du XVIe siècle. Elle est liée à une bibliothèque.
    Toutes les (...)

    Dordogne - Champcevinel

Partager cette visite