Accueil > Landes > Grandes Landes de Gascogne > Cère

Cère

La commune de Cère connaît, au fil des siècles, de nombreux troubles politiques. Ces deux ressources économiques sont principalement, à partir du XIXe siècle, l’élevage ovin puis la sylviculture.

En 841, les Normands remontent l’Adour, pillent et saccagent Cère, sèment la terreur dans toute l’Aquitaine et s’y installent jusqu’en 982, vaincus et chassés par le duc de Gascogne.

Lors des guerres de Religion, en 1569, les Huguenots saccagent et pillent l’église de Cère. Pendant ces conflits, la région des Landes est particulièrement éprouvée car elle se trouve à proximité du Béarn, dont la religion officielle est le protestantisme alors que le reste de la France est catholique.

Au XIXe siècle, l’élevage ovin étant l’activité principale de Cère, Jean-Marie de Poyferré de Cère, seigneur du lieu, fonde une bergerie modèle sur ses terres. En 1806, Napoléon Ier le nomme à la charge de Chef de l’Établissement de mérinos dans les Landes puis Inspecteur Principal des Bergeries Impériales. L’élevage de 1 200 mérinos venant d’Espagne s’avère cependant être un échec.

Sous le règne de Napoléon III, on plante des pins. La ressource principale de la commune passe de l’élevage ovin à l’exploitation forestière qui donne un nouvel essor à la ville. Une exploitation métallurgique implantée en 1874 périclite rapidement.

A l’emplacement de la bergerie du château de Cère se trouve aujourd’hui une colonne commémorative qui rappelle les expériences d’élevage de Jean-Marie de Poyferré.


Commune

  • Nom des habitants : Cèrois, Cèroises
  • Superficie : 3957 hectares
  • Population : 279 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Estrigon

  • Origine du nom et description du blason :

    La commune de Cère devrait son nom au latin cella , désignant « un ermitage ou un monastère », or un prieuré est établi au Ve siècle ou au VIe siècle, lors de l’arrivée du christianisme dans la région. On dit également que la commune de Cère doit son nom à la cire récoltée dans les nombreuses ruches qui s’y trouvaient autrefois.


Informations pratiques

Mairie de Cère : 05.58.51.42.86

Syndicat d’Initiative de Brocas : 05.58.51.40.23


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Mairie de Cère, RIS, BibTeX.

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite