Accueil > Gironde > Bordelais > Cenon

Cenon

Le territoire de Cenon est à l’origine un coteau couvert d’une vaste forêt de cyprès et des marécages bordant la Garonne. Au fil du temps, ces derniers sont transformés en zone portuaire intégrée au XIXe siècle à la ville de Bordeaux. Après avoir vécu longtemps de son activité viticole, la commune est à présent essentiellement résidentielle.

Des villas gallo-romaines sont construites dans la partie haute de Cenon ; la découverte d’un sarcophage d’enfant atteste cette présence. Sur ces terres, saint Gérard, abbé de la Sauve-Majeure, fonde en 1080 une sauveté qui devient ultérieurement un monastère.

À l’époque de la domination anglaise, entre 1154 et 1453, des vignes sont plantées sur une partie du plateau et du palus. Les vins de Cenon, notamment ceux de La Tour Blanche, acquièrent une grande réputation. Un motif figurant un rameau de cyprès identifie les tonneaux contenant le précieux breuvage lorsqu’on l’expédie par bateau jusqu’en Angleterre.

Créée en 1790, la commune reçoit le nom de Cenon-La Bastide. La Bastide est le secteur où se trouvent de nombreuses activités portuaires et industrielles. Après la construction du Pont de Pierre et de la gare d’Orléans, ce quartier est détaché de Cenon pour être réuni à la ville de Bordeaux le 1er janvier 1865. Le nombre d’habitants de la commune passe alors de 6 817 à 717.

En revanche, à partir des années 1960, Cenon connaît un accroissement démographique exceptionnel avec la création d’une zone à urbaniser en priorité. Celle-ci s’étend aux localités de Lormont et de Floirac.

Les dernières décennies du XXe siècle sont marquées par le développement de quartiers de HLM et de maisons individuelles sur le Haut-Cenon. Le développement de la commune s’accélère avec son appartenance à la communauté urbaine de Bordeaux.


Commune

  • Code postal : 33119
  • Nom des habitants : Cenonnais, Cenonnaises
  • Superficie : 552 hectares
  • Population : 21283 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    peut-être dérivé de la peuplade des Senones, occupant autrefois le bassin de l’Yonne et le plateau de Langres, et dont une ramification a vraisemblablement fondé la bourgade donnant origine à Cenon vers le Ve ou VIe siècle av. J.-C.

    il s’inspire d’une légende, remontant à 778, selon laquelle une biche, effrayée par le son d’un cor, surgit de la forêt de cyprès, traverse le marais puis la Garonne, dévoilant ainsi un passage à Roland et à ses soldats.


Informations pratiques

Mairie de Cenon : 05 57 80 70 00.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.

Association des mots et des sons Cenon une ville, RIS, BibTeX.

Jacques Clémens, Jean Saenz (2000). Cenon, Mémoire en images, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite