Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Cendrieux

Cendrieux

Cendrieux est une commune située sur un plateau fertile alimenté par trois cours d’eau. Après de longues périodes de troubles, le village blotti autour de son église met en valeur ses atouts naturels.

L’histoire de la commune se confond avec celle, très mouvementée, du Périgord. Les Wisigoths déclarent la région province wisigothe dès 418. Clovis réintègre la province à son royaume en 507 suite à sa victoire contre Alaric II à la bataille de Vouillé. Refusant son intégration, la Dordogne subit de nombreuses campagnes destinées à la soumettre entre 700 et 718.

Quatre siècles plus tard, Aliénor d’Aquitaine épouse Henri II et lui apporte l’Aquitaine en dot. De cette union découlent des querelles avec la couronne de France. Puis la guerre de Cent Ans éclate en 1337. De ce fait, des affrontements incessants opposent les deux royaumes qui revendiquent chacun ce territoire. Ce n’est qu’en 1453 qu’il est finalement rattaché au royaume de France.

Au XVIe siècle, la Réforme protestante trouve un terrain favorable en Périgord. La région n’est alors pas épargnée par les guerres de Religion qui opposent catholiques et réformés.

Dans la première moitié du XVIIe siècle, la révolte des Croquants, menée par Pierre Grellety dans la région, divise le pays Vernois jusqu’en 1642, date à laquelle il est réhabilité par le cardinal de Richelieu qui cherche à mettre un terme à la rébellion.

Les siècles suivants sont relativement calmes pour la région. Le bourg de Cendrieux, établi selon un plan circulaire, voit alors la construction de nombreuses maisons bourgeoises. Celles-ci sont regroupées dans des rues qui convergent toutes vers l’église fortifiée du XIIe siècle.

Aujourd’hui la commune de Cendrieux se tourne vers le tourisme vert.


Commune

  • Nom des habitants : Cendrieucois, Cendrieucoises
  • Superficie : 3023 hectares
  • Population : 569 habitants (2009)
  • Cours d'eau :

    la Louyre, le Caudeau et le Vern

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom du village est attesté au XIe siècle sous la forme de Sendreus . On note Sendreo en 1276 et Sendreus en 1370 ainsi que de nombreuses autres déclinaisons jusqu’au XIXe siècle. Cendrieux pourrait avoir pour origine le nom d’un personnage germanique suivi d’un suffixe, Sendarius dérivé de Sind (« chemin »). Mais il est également possible de le rattacher à l’occitan Sendier (« sentier ») qui donne Sendareù en périgourdin venant du latin populaire Semitarius , formé sur le latin classique Semita , qui a donné le français « sente ». Il est impossible de déterminer laquelle de ces hypothèses est la bonne.


Informations pratiques

Mairie de Cendrieux : 05.53.03.22.43

Syndicat d’initiative du canton de Vergt : 05.53.03.45.10


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Ouvrage collectif (1993). Dordogne Périgord, RIS, BibTeX.

Marc Blancpain (1984). Périgord, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Site Internet de la Communauté de communes du Pays Vernois, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite