Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Cénac-et-Saint-Julien

Cénac-et-Saint-Julien

La commune, née de la fusion de Cénac et de Saint-Julien-de-Castelnaud, s’est beaucoup développée sous l’Ancien Régime, comme en témoignent les nombreux manoirs encore visibles aujourd’hui.

Situé sur un coude de la Dordogne, entre Domme et La Roque-Gageac, le site est occupé depuis la Préhistoire : l’abri de Vaufrey et les grottes de la falaise du conte ont livré des vestiges dont les plus anciens remontent au Paléolithique.

Habité également à l’époque gallo-romaine, le site devient un prieuré au XIe siècle, dépendant de l’abbaye de Moissac. Au siècle suivant sont fondées deux églises, celle de Cénac et celle de Saint-Julien. Partiellement détruites au cours des guerres de Religion, elles conservent toutefois toutes deux d’intéressants chapiteaux sculptés.

Les villages de Saint-Julien et de Cénac se développent durant tout l’Ancien Régime. Les nombreux manoirs conservés aujourd’hui dans la commune témoignent de la prospérité de cette époque.

En 1867, les deux communes fusionnent pour former Cénac-et-Saint-Julien.


Commune

  • Superficie : 1987 hectares
  • Population : 1068 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Cénac, provient du nom d’une personne gallo-romaine Cennus auquel a été rajouté le suffixe - acum . Il est mentionné pour la première fois au XII siècle : Senaco , qui donne Cenacum au XVe siècle. Saint-Julien est attesté au XVIe siècle sous une forme latinisée, Sanctus Julianus . Les deux villes sont réunies en 1827.


Informations pratiques

Mairie de Cénac-et-Saint-Julien : 05.53.31.41.31

Office de tourisme de Vitrac : 05.53.28.57.80

http://www.tourisme-ceou.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Depuis le deuxième moitié du XXe siècle, la population de Cénac-et-Saint-Julien est en augmentation passant de 832 en 1962 à 1068 en 1999. (1996). “Carte archéologique de la Gaule”, in Fondation des sciences de l’Homme (édité par), Hervé Gaillard, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet, Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Dictionnaire d’Amboise (1997)., RIS, BibTeX.

James Bentley (1996). Les plus beaux villages du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite