Accueil > Lot-et-Garonne > Dropt > Cavarc

Cavarc

Le village de Cavarc connaît de nombreux rattachements au cours des siècles avant de devenir une commune indépendante.

En 1928, un gisement néolithique découvert au moulin de la Bayle atteste de l’occupation très ancienne du site.

En outre, malgré l’absence de vestiges permettant de prouver la colonisation des lieux par les Celtes, le village est démarqué de son voisin Saint-Quentin par une voie romaine formée de blocs de pierre, encore bien conservés.

Les premières mentions de la paroisse de Saint-Loup-de-Cavarc remontent à 1266. Elle possède alors la particularité d’être divisée en deux parties. La partie nord, située autour du château de Canterane, relève pour ses impositions du diocèse de Sarlat, tandis que la partie sud dépend d’Agen. Le village fait ainsi partie de l’Agenais et du Périgord à la fois.

Sous l’Ancien Régime, une grande partie de la paroisse est englobée dans le fief du baron de Beraud, seigneur de Canterane et de Cavarc. Cependant, quelques hectares sont réservés à l’Abbaye de Cadouin.

C’est la Révolution Française qui amène la transformation de la paroisse en commune. À partir de 1790, elle dépend par la Constituante au canton d’Issigeac en Dordogne. Cependant, suite au mécontentement des citoyens, la Convention révise son jugement et décide en 1793 de la rattacher à nouveau au canton de Castillonnès.

La vie économique du village est essentiellement tournée vers la production agricole, avec la culture des céréales, des arbres fruitiers et de l’élevage.


Commune

  • Nom des habitants : Cavarcois, Cavarcoises
  • Superficie : 1199 hectares
  • Population : 147 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de ce village fait référence à l’ancien peuple celte, les Cavars, établis sur le territoire actuel du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône. Sous la pression des Romains, ils fuient vers ce département, et leur fuite a laissé un grand nombre de lieux-dits et villages. Au cours du XIIIe siècle, la paroisse est mentionnée sous l’appellation Cavaie, puis Cavarac et Cavar.


Informations pratiques

Mairie de Cavarc : 05.53.36.93.05 / Office de tourisme de Castillonnès : 05.53.36.87.44


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Lucien Lescou (1991). Communes et lieux-dits du canton de Castillonnès : étymologie et histoire, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite