Accueil > Gironde > Bordelais > Castres-Gironde

Castres-Gironde

L’origine de Castres-Gironde remonte à la conquête de la Gaule par les Romains. Le site est alors choisi pour l’établissement d’un camp fortifié. Devenue un bourg au Moyen Âge, cette commune développe peu à peu des domaines viticoles qui donnent aujourd’hui des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée Graves de Bordeaux.

Dès 56 avant J.-C., les armées romaines parviennent en Aquitaine. Publius Crassus, lieutenant de César, puis Agrippa, gendre de l’empereur Auguste, soumettent la région dont Burdigala devient la capitale provinciale. Le système défensif de celle-ci est assuré par trois camps fortifiés : Blaye, Condat et Castres.

Au XIe siècle, le bourg se constitue sur une hauteur autour de son église romane ; quelques vestiges de remparts élevés à cette époque sont encore visibles. La viticulture prend son essor. La commune dépend à cette époque des seigneurs de Pommarède. Au XIVe siècle, l’un d’eux fait édifier un château qui est remanié 300 ans plus tard.

Castres a le grand avantage de disposer, jusqu’au XIXe siècle, d’un relais de poste situé sur la route Bordeaux-Toulouse. Très fréquenté, il est aussi actif que le port de la commune établi sur le Gât-Mort. De là, des gabarres chargées de bois des Landes et de barriques de vin rejoignent le cours de la Garonne. Relais et port déclinent lorsque se développent le chemin de fer, puis le transport automobile au début du XXe siècle. Cependant, la commune continue de vivre au rythme de sa très ancienne activité viticole.

C’est en 1888 que le mot Gironde est accolé au nom de la commune. Cela permet à cette dernière de se différencier des autres Castres existant en France.


Commune

  • Code postal : 33109
  • Nom des habitants : Castrais, Castraises
  • Superficie : 656 hectares
  • Population : 1512 habitants
  • Origine du nom et description du blason :

    du latin castrum “ camp fortifié ”

    la pomme de pin souligne la présence de la forêt, le raisin rappelle les vins de graves et graves supérieurs, la couronne murale à trois tours évoque les fortifications du camp romain et le léopard symbolise l’Aquitaine.


Informations pratiques

Mairie de Castres-Gironde : 05 56 67 02 10.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.

Guy Tauzin Raconte-moi Castres, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Ancien relais de poste de Castres-Gironde

    Situé sur la route menant de Bordeaux à Toulouse, le relais de poste de Castres-Gironde joue un rôle important dans la vie de la localité pendant (...)

    Gironde - Castres-Gironde
  • Chœur de l’église Saint-Martin

    De chaque côté du chœur de l’église Saint-Martin se dressent deux colonnes provenant de l’église primitive. Elles permettent d’admirer avec quelle (...)

    Gironde - Castres-Gironde
  • Église Saint-Martin

    Construite au Moyen Âge, l’église Saint-Martin de Castres-Gironde est remaniée aux XVIIIe et XIXe siècles. Elle conserve cependant suffisamment (...)

    Gironde - Castres-Gironde
  • Mairie de Castres-Gironde

    Après des travaux d’agrandissement, la mairie de Castres-Gironde s’établit en 1884 dans une maison qui date sans doute de 1791, comme le laisse (...)

    Gironde - Castres-Gironde
  • Monument aux morts de Castres-Gironde

    Le monument aux morts de Castres-Gironde est d’une extrême sobriété. Il a pour particularité de ne comporter aucun nom. La liste des soldats tués pour (...)

    Gironde - Castres-Gironde

Partager cette visite