Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Castetner

Castetner

Castetner est situé le long d’une ligne de crête arrondie, en surplomb de la vallée du gave de Pau et du secteur orthézien. Alors qu’il est dominé par les vicomtes du Béarn, le village est animé par une cour de justice réputée.

On note sur le site de la commune un vestige romain, une motte dite camp de César. Le site a donc sans doute une certaine importance pendant l’Antiquité.

La commune est composée de trois anciens quartiers : le quartier d’En-Haut, le quartier de l’Enceinte et le quartier d’En-Bas. Au Moyen Age, chaque quartier élit quatre échevins.

Le village de Castetner est, aux XIIe et XIIIe siècles, un siège de notairie et connaît son apogée au XVIe siècle, en devenant le chef-lieu du célèbre bailliage de Larbaig. Sous la domination des vicomtes de Béarn, Castetner est à donc cette époque le siège d’une importante circonscription qui possède ses propres notaires et où tous les actes officiels sont enregistrés.

Mais surtout, il existe à Castetner une cour de justice où se règlent toutes les affaires relatives à ce domaine de Larbaig. Tout seigneur dont le fief dépend de cette juridiction a droit de siéger à la cour des nobles du Larbaig et y a voix. La maison notariale où se tiennent les séances de la Cour existe encore. Elle est connue sous le nom de maison Lahitette.

L’étendue de la vaste paroisse de Castetner appartient directement aux vicomtes. Ils ont octroyé aux habitants une charte de peuplement, selon le For de Morlaas, assortie de privilèges.

La commune de Castetner conserve encore de vieilles maisons. La plus intéressante est sans doute la maison Quenot, qui date du XVIe siècle. Il y a aussi l’ancien presbytère, du XVIIe siècle, dont le toit est en forme de mitre d’évêque. Castetner était en effet le siège de l’archidiaconné de Larbaig, subdivision de l’évêché. Du XVIIIe siècle, on peut voir les maisons Bordenave, Majotte et Guichebarou.

Aujourd’hui le village de Castetner vit essentiellement de la polyculture et présente la particularité de posséder de nombreuses sources situées à flanc de coteaux.


Commune

  • Nom des habitants : Castetnérois, Castetnéroises
  • Superficie : 656 hectares
  • Population : 147 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune, qui dérive du gascon castèth et ner , et du latin castrum negrum qui signifient « le camp noir ».


Informations pratiques

Mairie de Castetner : 05.59.67.18.10

http://www.castetner.fr/

Office de tourisme du Pays de Lacq, Cœur de Béarn

Tél. : 05.59.12.30.40

http://www.coeurdebearn.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Association Mémoire du canton de Lagor et de la vallée du Laà, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Camp romain de Castetner

    La commune de Castetner est établie à l’emplacement d’un ancien camp romain qui semble d’ailleurs lui avoir donné son nom.
    Le site exact du camp ( lo (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Castetner
  • Église Sainte-Marie-Madeleine

    L’église Sainte-Marie-Madeleine de Castetner, construite en 1781, présente une architecture qui la distingue des églises locales. D’autre part, elle (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Castetner
  • Mairie-école de Castetner

    L’ancienne mairie-école de Castetner qui se situe sur la route des crêtes, est l’illustration d’une architecture rurale sobre mais attachée à ses (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Castetner
  • Maison Guichebarou

    En parcourant le chemin de crête qui traverse le village de Castetner, on découvre un exemple de la richesse architecturale de cette localité qui a (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Castetner
  • Monument aux morts de Castetner

    Malgré sa discrétion, le monument aux morts de Castetner se démarque par son originalité.
    Une plaque funéraire scellée dans le mur de l’église prend (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Castetner

Partager cette visite