Accueil > Gironde > Médoc > Castelnau-de-Médoc

Castelnau-de-Médoc

Castelnau-de-Médoc est le chef-lieu du plus grand canton de France, reliant l’Atlantique à la Garonne, entre la forêt du massif des Landes, l’océan et les châteaux du vignoble médocain. Ses origines remontent au Néolithique et son château est marqué par de grands faits historiques.

Le témoignage le plus ancien de la présence humaine à Castelnau est constitué par une collection de pointes de flèches en silex du Néolithique final, exposée au Musée d’Aquitaine à Bordeaux. Celles-ci sont trouvées par deux archéologues amateurs, le marquis de Chasteignier et l’agent voyer Lalanne, dans le secteur du Poujeau de Hourton près de levées de terre, des tumuli, sur un site dénommé le « Camp Anglais ».

La tradition affirme qu’un grand combat opposant les Anglais et les Français s’y déroule à la fin de la guerre de Cent Ans et que John Talbot y est tué et enterré debout. Ce maréchal anglais très populaire, considéré comme un libérateur du joug français, s’empare de Castelnau en 1452, mais il est vaincu l’année suivante à la bataille de Castillon, qui met fin à trois siècles de présence anglaise en Aquitaine. Castelnau rentre ainsi définitivement dans le giron de la couronne de France.

Dès le XIIe siècle, sur le territoire de la paroisse de Moulis, le Château Neuf est construit et, avec ses terres, érigé en baronnie. Cette forteresse naît, à l’initiative du duc d’Aquitaine, de la nécessité d’édifier un puissant château entre ceux de Lesparre et Blanquefort, face à Blaye, pour défendre le Médoc. Il devient la propriété de grands noms, d’abord confié aux Bordeaux, puis par héritages et mariages aux familles Grailly, Foix-Grailli, Foix-Candale, jusqu’aux ducs d’Épernon au XVIIe siècle.

Le château subit plusieurs sièges à la fin de la guerre de Cent Ans de la part des routiers au service du roi de France, puis capitule le 14 juillet 1451. Ses remparts sont alors abattus, sur ordre du roi Charles VII. À la fin du XVIIIe siècle, le château est acquis comme bien national par un cordonnier du nom de Pierre Lasserre, qui procède à son démantèlement progressif. Il est en effet alors utilisé comme carrière et ses pierres servent à construire des maisons bourgeoises à Castelnau.

D’abord annexe de celle de Moulis, la paroisse de Castelnau devient autonome à la fin du Moyen Âge. Centre administratif sous l’Ancien Régime, Castelnau est désigné comme chef-lieu de canton pendant la Révolution, et le reste jusqu’à ce jour.

Aujourd’hui, beaucoup de bâtisses à Castelnau-de-Médoc sont construites avec des pierres témoignant du passé de son illustre château, dont l’église Saint-Jacques contemporaine quant à elle bien conservée.

Galerie photo

Mairie de Castelnau-de-Médoc

Commune

  • Code postal : 33104
  • Nom des habitants : Castelnaudais, Castelnaudaises
  • Superficie : 2392 hectares
  • Population : 3165 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    castel nau en gascon est équivalent à “ château neuf ” en français.

    ce sont les armes de la baronnie des Foix Candale.


Informations pratiques

Mairie de Castelnau-de-Médoc
05 56 58 21 50
www.mairie-castelnau-medoc.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

P. Hugon (1857). Statistique du canton de Castelnau-de-Médoc, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite