Accueil > Gironde > Entre-deux-Mers > Castelmoron-d’Albret

Castelmoron-d’Albret

La commune de Castelmoron est connue comme la plus petite de France, mais aussi comme l’un des plus beaux sites du pays.

Elle est signalée dans les textes dès le Xe siècle comme une seigneurie vassale du prieuré de La Réole. En 1345, Castelmoron est assiégée et prise par les anglais. Son château est vraisemblablement brûlé. Seule la tour du XIIe siècle existe toujours. Au XVIe siècle, Jeanne d’Albret, mère d’Henri IV, séjourne plusieurs fois dans la cité. Castelmoron, alors rattachée à la couronne dès l’avènement d’Henri IV en 1589, y est soustraite en 1652 en faveur du duc de Bouillon, avant de revenir définitivement dans le giron royal en 1661.

La sénéchaussée est dissoute au cours de la Révolution et Castelmoron, capitale du pays Gavache, devient le chef-lieu d’un canton de onze communes sous le nom de Roc Marat. Après la Terreur, le bourg retrouve son nom originel et se trouve rattaché au canton de Monségur.

Au XIXe siècle, des travaux de voirie font disparaître la porte du Nord, facilitant ainsi l’accès au site. De même, la route principale Sauveterre-Monségur est déviée : évitant le bourg, elle passe désormais au pied du site escarpé. Jusqu’au milieu du XXe siècle, Castelmoron est un centre attractif pour les communes limitrophes offrant tous les services nécessaires.

Dépourvue de terres agricoles, la plus petite commune de France en superficie possède un remarquable site classé qui attire les touristes ainsi que les producteurs de cinéma.


Commune

  • Code postal : 33103
  • Nom des habitants : les Castelmoronais, Castelmoronaises
  • Superficie : 35 hectares
  • Population : 62 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Ségur

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune vient du latin castellum , « château » et du bas latin moronis , « sombre ». Il est peut-être dû également à l’établissement des Maures vers 700 sur l’ancien oppidum de Castelmoron.


Informations pratiques

Mairie de Castelmoron-d’Albret : 05-56-71-52-98.

Office du tourisme de l’Entre-Deux-Mers : 05-56-61-89-40.

http://www.entredeuxmers.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(1972-2001). Bulletin archéologique et historique du Monségurais, RIS, BibTeX.

Germain Garineau et Georges Lanoire (1952). Une antique sénéchaussée : Castelmoron-d’Albret, RIS, BibTeX.

Jean-Bernard Marquette (1975-1979). Les Albret : les origines, les hommes et le patrimoine, le rôle politique, terres et hommes d’Albret, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite