Accueil > Landes > Adour Chalosse > Cassen

Cassen

Après avoir affronté une histoire tumultueuse dès l’Antiquité, la commune de Cassen continue de se développer en mettant à profit la nature environnante.

Au XIXe siècle, la découverte de bracelets de bronze, de pointes de flèches en silex et de grattoirs permet de supposer la présence d’un habitat lacustre sur le sol de Cassen lors du Néolithique. Par ailleurs, l’enceinte de terre présente dans la propriété Baylens constitue les restes d’une motte féodale. Le site connaît de nombreux troubles. Suite à l’occupation romaine déferlent les invasions barbares.

En 1243, Henri III achète les droits du pays d’Auribat au vicomte de Tartas. À cette époque, le village fait partie de l’archiprêtré de Laurède et du bailliage d’Auribat. Elle est incluse dans la vicomté de Tartas.

La Guyenne étant devenue une province anglaise au XIIe siècle, les affrontements anglo-français pour sa possession se succèdent jusqu’au milieu du XVe siècle avec la fin de la guerre de Cent Ans. Cependant, les guerres de Religion opposant les catholiques et les protestants entraînent à leur tour de nombreuses destructions dans cette région proche du Béarn. En 1569, les huguenots pillent et incendient l’église.

C’est avec le règne d’Henri IV et l’édit de Nantes que Cassen et les villages avoisinants trouvent enfin la paix. Mais, le XVIIIe siècle est également marqué par un conflit avec la commune de Vicq-d’Auribat pour la possession d’une terre destinée aux bêtes.

La commune de Cassen voit le jour dans les années 1790.

Aujourd’hui, Cassen exploite sa forêt de chênes. Ses chemins de randonnée font la joie des marcheurs.

Galerie photo

dsc02659.jpg dsc07182.jpg dsc07181.jpg dsc02655.jpg

Commune

  • Nom des habitants : Cassenois, Cassenoises
  • Superficie : 597 hectares
  • Population : 372 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Adour, le Louts

  • Origine du nom et description du blason :

    Le toponyme Cassen vient de l’association du mot gascon casse qui signifie « chênes » et du suffixe - ennu . Ainsi, « Cassenu » signifie l’endroit où poussent les chênes. Au cours du temps, le mot gascon s’est transformé pour aboutir au terme actuel.


Informations pratiques

Mairie de Cassen : 05.58.98.92.06

Office de tourisme de Montfort-en-Chalosse : 05.58.98.58.50


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Martin

    Construite au XIXe siècle pour remplacer une église vétuste, l’église Saint-Pierre de Cassen épouse le style popularisé par Viollet-Le-Duc.
    Presque (...)

    Landes - Cassen
  • Etablissement de bain de Cassen

    On peut encore admirer aujourd’hui l’ancien établissement de bain de Cassen.
    Le terrain a été acheté à la commune en 1888 et 1889 et la bâtiment a été (...)

    Landes - Cassen
  • Lavoir de Cassen

    Symbole de la politique d’hygiène publique mise en place au XIXe siècle, le lavoir de Cassen conserve la mémoire de générations de villageoises venues (...)

    Landes - Cassen
  • Monument aux morts de Cassen

    Édifié à la fin des années 1935, le monument aux morts de Cassen rend hommage aux vingt-quatre habitants de la commune morts au front entre 1914 et (...)

    Landes - Cassen
  • Salle des fêtes de Cassen

    Construite en 1954, la salle des fêtes de Cassen est un bel exemple du style de son auteur.
    Entre 1900 et 1914, une centaine de salles des fêtes (...)

    Landes - Cassen

Partager cette visite