Accueil > Gironde > Haute-Gironde > Cartelègue

Cartelègue

Cartelègue, commune du canton de Blaye, est entourée de vignobles. Elle garde le souvenir de sa longue histoire, dont attestent quelques vestiges bâtis et de nombreuses traces écrites.

La découverte de tegulae, de tessons de céramiques communes associés à des déchets de cuisine, atteste l’existence d’un site antique au lieu-dit Les Hymonans. En ce même lieu alors nommé "Immolant", sont mis au jour des squelettes et des débris d’armes. Une légende raconte en effet, qu’il s’y déroule à une époque indéterminée une bataille où beaucoup d’hommes sont immolés. Selon la tradition toujours, il semble qu’à son retour de la bataille de Taillebourg, dont il est victorieux, le roi saint Louis s’arrête à Cartelègue.

Pour les temps modernes, on conserve de nombreuses archives qui évoquent la vie de la commune, parfois de façon anecdotique. Ainsi, en 1627, le vicaire Forain Despos adresse un rapport au cardinal de Sourdis dans lequel il dénonce les "bourdels publics" où il se conçoit de fort "meschantes choses" et la paillardise qui règne dans la paroisse comme dans tout le Vitrezais. Une autre source indique que vers 1673, la prix élevé des grains conduit sept à huit familles à la mendicité et que le village compte alors de nombreux pauvres.

Par ailleurs, la justice du bourg est démembrée de celle de Blaye en 1695. Elle est alors adjugée à Antoine Brun de Gadeau pour la somme de quatre cent quarante livres. Par la même occasion, Nicolas Achard, seigneur de Romefort, se voit débouté de sa demande portant sur cette même justice seigneuriale, demande appuyée par des titres remontant à 1284, 1310 et 1360.

Pour ce qui concerne les propriétés seigneuriales, on signale en 1792 la saisie du château de Romefort et son adjudication pour 72 000 livres à Louis Antoine Jean Batiglini. Il devient alors une simple maison d’habitation et la tour ainsi que le pavillon sont rasés. La propriété est revendue et les servitudes sont divisées. Le sieur Pas rachète alors le corps du château dont il démolit une partie, comble les fossés et néglige l’ensemble qui tombe bientôt en ruines.

Même si elle est moins intense qu’au XIXe siècle, la viticulture est restée une importante activité dans la commune.


Commune

  • Code postal : 33101
  • Nom des habitants : les Carteléguais, Carteléguaises
  • Superficie : 1145 hectares
  • Population : 1016 habitants
  • Origine du nom et description du blason :

    du latin quartaleuca, “ quatrième lieue ”, correspondant aux quatre lieues gauloises qui séparent Cartelègue de Blaye, sur la voie romaine allant de Saintes à Bordeaux.


Informations pratiques

Mairie de Cartelègue : 05.57.64.71.28

Office de tourisme du canton de Blaye : 05.57.42.12.09


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Johel Coutura (1988). Blaye, porte de Bordeaux, RIS, BibTeX.

Birolleau-Brissac (1968). Histoire de Blaye, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Romain

    L’église Saint-Romain de Cartelègue, élevée fort tôt au Moyen Âge, présente une architecture qui mêle plusieurs styles mais conserve une certaine (...)

    Gironde - Cartelègue
  • Moulin de Cartelègue, dit de Chasserat

    Construit sur une hauteur de la commune de Cartelègue, cet ancien moulin à vent est l’un des témoins d’une importante activité de minoterie dans le (...)

    Gironde - Cartelègue
  • Scierie du Pont de Rouleau

    Fondée dans les années 1930, cette scierie établie sur la commune de Cartelègue conserve des bâtiments industriels datant de sa création. Elle est (...)

    Gironde - Cartelègue

Partager cette visite