Accueil > Gironde > Haute-Gironde > Campugnan

Campugnan

Le village de Campugnan étale son vignoble à environ huit kilomètres au nord-est de Blaye, dans les terres. Habité dès l’Antiquité, le secteur est un ancien fief féodal.

Les fouilles, systématiques ou dues aux hasard, sont à l’origine d’importantes découvertes archéologiques sur la commune de Campugnan. En effet, l’archéologue François Daleau signale la mise au jour avant 1877 d’un trésor de mille cinq cent à deux mille monnaies romaines aux effigies de Dioclétien, Maximien, Constance Ier, Sévère, Maximin Daia et Constantin Ier. De plus, en 1893, E. Féret fait part de l’existence de tombes en pierre, de la découverte d’armes et de monnaies anciennes à La Botte. Vers 1976 enfin, des monnaies gallo-romaines et une meule sont trouvées au Cazaux. Ces découvertes attestent la présence de l’homme sur le site de la commune, dès l’Antiquité.

Par la suite, au XIIe siècle, les Rudel, seigneurs de Blaye, reçoivent en fief les marais du nord de la Gironde, notamment Campugnan. Ils accordent alors des libertés et privilèges à ses habitants. Ceux-ci sont accordés aux habitants au XIIe siècle. Ils sont confirmés par Charles IX, au XVIe siècle puis ils sont renouvelés en 1747 par le duc de Saint-Simon, gouverneur de la citadelle de Blaye, moyennant des redevances en nature "à charge que les habitants n’auront droit que de faire pâturer leurs bestiaux et y prendre leurs usages et chauffage en bois mort".

Aussi, en 1242, saint Louis poursuit-il les Anglais défaits à Taillebourg. Gravement malade, il s’arrête à Morillon, un des lieux-dits de la commune.

Par ailleurs, Campugnan apparaît sous le nom de Sancta Maria de Campunenx en 1340. Son nom est de nouveau mentionné en 1487 car Campugnan, comme les villages voisins, doit participer par décret en date du 7 novembre aux travaux relatifs à la forteresse de Blaye.

La principale activité de la commune est aujourd’hui, comme par le passé, la viticulture. Les cent soixante quinze hectares de vignes sont partagés entre vingt cinq propriétés, en Premières côtes de Blaye.


Commune

  • Code postal : 33089
  • Nom des habitants : les Campugnanais, Campugnanaises
  • Superficie : 631 hectares
  • Population : 407 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    peut-être d’un anthroponyme germanique ou de Campinianum, “ le domaine de Campanius ou Campanus ”.


Informations pratiques

Marie de Campugnan : 05.57.64.71.74

Office de tourisme du canton de Blaye : 05.57.42.12.09


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Maurice Jadouin (1976). Campugnan en Blayais, étude historique, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Croix de chemin de Campugnan

    À la sortie du bourg de Campugnan, au milieu de la croisée des chemins, s’élève une croix ancienne délicatement ouvragée, datant du XVIIe siècle.
    Le (...)

    Gironde - Campugnan
  • Église Saint-Pierre

    L’église Saint-Pierre de Campugnan se dresse au nord du bourg, le long de l’axe nord-sud. Sa construction médiévale fait l’objet de remaniements (...)

    Gironde - Campugnan
  • Monument aux morts de Campugnan

    Édifié dans un enclos non loin de la mairie, le monument aux morts de Campugnan est dédié aux enfants de la commune décédés lors des deux guerres (...)

    Gironde - Campugnan

Partager cette visite