Accueil > Landes > Grandes Landes de Gascogne > Callen

Callen

En 1274, Callen dépend de la seigneurie de la fameuse famille d’Albret. La commune bâtit, au XIXe siècle, son économie florissante sur l’exploitation forestière.

Les chemins du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle venant de Vézelay, le Puy ou du Mont-Saint-Michel, passent par Callen. Au Moyen Age, le château de Caplanne sert probablement d’étape pour les nombreux pèlerins.

Au sud, quelques anciens moulins datant du XVIème siècle bordent la frontière de la petite Leyre.

Au XIXe siècle, le paysage de Callen, comme de nombreuses autres communes de la région de la Haute-Lande, est transformé. En effet, la lande, considérée par le reste de la France comme un désert semblable au Sahara, est « colonisée ». Sous le Second Empire, des ingénieurs sont envoyés pour planter des pins, appelés par la suite « l’arbre d’or ».

Ces pins relancent l’économie de Callen : on exploite la gemme, c’est-à-dire la sève, pour en faire du goudron ou de l’essence de térébenthine, le bois sert à fabriquer les poteaux des mines ou des chemins de fer, essentiels pour la considérable industrialisation de la France.Au début du XXème siècle, Callen concentre un tissu économique riche (foires, marchés, assemblages etc.).

Aujourd’hui, Callen vit surtout de l’économie agro-pastorale. Le seul berger sans échasse du village possède un troupeau de 140 moutons.

C’est à Callen, en 1972, que se déroule la VIe biennale de la Forêt Gascogne, rassemblement international où se déroulent les débats sur les problèmes de la forêt.

Un nombre important de touristes traverse la commune particulièrement en été pour se rendre sur la côte atlantique, dans les Pyrénées etc.


Commune

  • Nom des habitants : Callénois, Callénoises
  • Superficie : 8578 hectares
  • Population : 153 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom de la commune de Callen est inconnue.


Informations pratiques

Mairie de Callen : 05.58.08.02.96

Office du tourisme de Mont-de-Marsan : 05.58.05.87.37


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.

Jean-Jacques Fénié (1990). Connaître les Landes, RIS, BibTeX.

Philippe Soussieux (1990). Le Guide des Landes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Château de Caplanne

    Le château de Caplanne se trouve au sud-ouest de Callen. Il semble que cette demeure est, au Moyen Age, une étape pour les pèlerins en route vers (...)

    Landes - Callen
  • Eglise de Callen

    Avant 1860, l’église se situait sur la route de Sore, près de la Fontaine Saint-Eutrope. On décide en 1863 de déplacer le bourg et donc l’église plus (...)

    Landes - Callen
  • Fontaine Saint-Eutrope

    Les fontaines guérisseuses sont très répandues dans les Landes. Elles sont dédiées à un saint particulier qui guérit les maux et font l’objet de (...)

    Landes - Callen
  • La Bergerie

    La salle des fêtes de Callen doit son nom à sa première vocation : il s’agissait d’une bergerie.
    La Bergerie est un ancien parc à moutons typiquement (...)

    Landes - Callen

Partager cette visite