Accueil > Gironde > Médoc > Talais > Cabanes ostréicoles de Talais

Cabanes ostréicoles de Talais

Talais est un ancien port ostréicole dont l’activité est aujourd’hui réduite. Les cabanes ostréicoles construites par les pêcheurs eux-mêmes viennent apporter au lieu son charme.

Les cabanes ostréicoles traditionnelles, construites en bois, servent à abriter le matériel de pêche. Elles sont aussi utilisées pour le détroquage des huîtres, opération consistant à détacher les jeunes huîtres de leur support, un collecteur permettant le captage, avant de les placer dans un parc d’engraissement.

Les huîtres plates du Médoc sont appréciées dès l’Antiquité. Ausone, au IVe siècle, les évoque en ces termes : « ces huîtres de Burdigala que leur qualité merveilleuse fit admettre à la table des Césars ». La variété portugaise est introduite dans l’estuaire par le navire Le Morlaisien qui vide sa cargaison avariée.

Puis l’appauvrissement des gisements naturels conduit à la création des parcs en 1937. Cependant, les huîtres des crassats, c’est-à-dire les gisements naturels, et celles des parcs, sont victimes d’une épizootie en 1969. Le repeuplement est effectué en 1972. Mais l’implantation du port pétrolier du Verdon détruit les gisements naturels.

Un projet de réhabilitation de ces cabanes est actuellement en cours, de même qu’un réaménagement du port - dans le but de permettre aux plaisanciers de venir s’amarrer - sans oublier la réalisation d’un plan d’eau pour la pêche.

Par ailleurs, des carrelets (cabanes de pêche en rivière) sont implantés le long de la digue qui protège les polders asséchés au XVIIe siècle. On y découvre une vue magnifique que l’estuaire et la côte charentaise.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie

6 route du Bourg

33590 Talais

05 56 73 17 73


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine

Partager cette visite