Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Saint-André-d’Allas > Cabanes du Breuil

Cabanes du Breuil

Les cabanes du Breuil, célèbres cabanes en pierre sèche situées au lieu-dit « Calpamas », sont les annexes agricoles d’une ancienne ferme. Leur construction semble dater de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle.

Les cabanes forment un arc de cercle qui borne le côté de la ferme. Certaines d’entre elles sont reliées par leur toiture. Elles comportent trois éléments distincts : un corps de base en pierres maçonnées au mortier de terre, une voûte en encorbellement de pierres sèches et une toiture de lauzes en forme de cloche.

Depuis 1995, les cabanes du Breuil sont classées Monuments Historiques, mais leur origine reste incertaine. Plusieurs historiens estiment qu’elles remontent au XVe siècle, à l’époque où le Breuil appartient au domaine des bénédictins du chapitre de l’évêché de Sarlat. Cependant, les archives de cette époque ne font pas mention des cabanes.

Les cabanes en pierres sèches de Saint-André-d’Allas sont les plus célèbres du Périgord. De nombreux films parmi lesquels Les Misérables de Robert Hossein ou encore de Jacquou le croquant de Stellio Lorenzi ont été tournés aux alentours.


Patrimoine


Informations pratiques

Visite possible toute l’année sur réservation.

Pour tout renseignement, écrire à : Les cabanes du Breuil - 24200 Saint-André-d’Allas

Tél : 06 80 72 38 59


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

François Poujardieu (2002). Les Cabanes en pierre sèche du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite