Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Calès > Cabanes de Calès

Cabanes de Calès

Bâties avec les pierres que les labours remontent à chaque passage, ces cabanes se trouvent au coin des parcelles de cultures délimitées par des murets. Selon les régions, elles bénéficient de différentes appellations, ainsi « cabanes », « gariottes » ou « cahutes » dans le Périgord, où elles sont nombreuses, comme à Calès.

Ces constructions datent tout au plus de trois cents ans et ont alors un rôle important pour les travailleurs éloignés de la ferme. En effet, la population rurale, beaucoup plus nombreuse que maintenant, vit alors en autarcie, les voies de communications étant quasi inexistantes. Sa survie dépend donc de la culture et de l’élevage.

Ainsi, ces agriculteurs passent des journées entières à travailler sur leurs parcelles et trouvent refuge dans ces cabanes en dalles de pierre, les lauzes, qui les isolent de la chaleur et de la pluie. Elles servent également d’entrepôts et, parfois, de logement temporaire.

L’une de ces cahutes pourtant souvent en ruines, au-dessus de la fontaine de l’Antoine, dispose encore d’un toit intact. C’est la cabane la mieux conservée de la commune.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

J.-M. Audit, B. Mollaret (2006). Cabanes et bories du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite