Accueil > Lot-et-Garonne > Albret > Bruch

Bruch

Traversée par le ruisseau de l’Auvignon, et dominant la vallée de la Garonne, Bruch est une ancienne place forte, peut-être une bastide.

L’occupation du site remonte à l’époque préhistorique, comme en témoignent les nécropoles, riches de nombreux vestiges, mis au jour sur le territoire de la commune.

Le castrum de Bruch est mentionné pour la première fois en 1249 dans un hommage d’Arnaud Garsie du Fossat au comte de Toulouse. Les restes de nombreuses fortifications permettent de situer le castrum dans la partie nord-est de l’actuel village.

Occupé par les Anglais au cours de la guerre de Cent Ans, le village est organisé du côté sud selon un plan très régulier qui désigne sans doute la fondation d’une bastide ou d’un castelnau.

Par la suite, le site a été abandonné et le château détruit. La présence de maisons datant du XVe siècle ou du XVIe siècle semble montrer que le village connait alors un nouvel essor.

La commune de Bruch est remarquable pour ses deux portes fortifiées, celle située au nord étant particulièrement bien conservée.


Commune

  • Nom des habitants : Bruchois, Bruchoises
  • Superficie : 1589 hectares
  • Population : 721 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Auvignon

  • Origine du nom et description du blason :

    La commune de Bruch tient son nom du latin brucus qui signifie « bruyère » et fait référence à la végétation du lieu.


Informations pratiques

Mairie de Bruch : 05.53.95.20.25

Horaires : Du Lundi au Mardi : de 14h00 à 18h00

Le Mercredi : de 10h00 à 12h00

Du Jeudi au Vendredi : de 14h00 à 18h00

Le Samedi : de 10h00 à 12h00

SYNDICAT D’INITIATIVE LAVARDAC

 : 05.53.65.94.69

http://www.albret-tourisme.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite