Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Breuilh

Breuilh

Le village de Breuilh remonte à l’époque gallo-romaine. Sa longue histoire de révoltes et d’insubordinations s’est aujourd’hui adoucie et se concentre sur la mise en valeur de son environnement naturel.

À l’issue des invasions wisigothes du Ve siècle en Gaule romaine, l’Aquitaine est déclarée province wisigothique en 418. Elle est par la suite rattachée au royaume des Francs en 507, lorsque Clovis remporte la bataille de Vouillé contre Alaric II. La Dordogne revendique cependant son indépendance et des raids sanglants sont lancés au début du VIIIe siècle afin de soumettre les habitants de la région.

Pus tard, Aliénor d’Aquitaine apporte la région en dot à Henri II, roi d’Angleterre au XIIe siècle. Durant la guerre de Cent Ans (1337-1453), les deux royaumes s’affrontent, revendiquant chacun le territoire. En 1453, l’Aquitaine est finalement rattachée à la France.

La Dordogne réserve un accueil favorable à la Réforme luthérienne au XVIe siècle, mais les guerres de Religion entre catholiques et protestants meurtrissent le pays jusqu’en 1598. Au XVIIe siècle, la révolte des Croquants menée dans la région par Pierre Grellety divise le pays jusqu’en 1642.

La commune de Breuilh devient un lieu de haute justice au XVIIIe siècle. D’ailleurs, les siècles suivants sont relativement calmes pour la région. Cependant, la Dordogne renoue avec sa tradition d’insoumission lors de la Seconde Guerre mondiale. En effet, à cette époque elle abrite plusieurs camps de maquisards, notamment dans la commune de Breuilh.

Aujourd’hui, la situation de Breuilh en plein cœur de la forêt domaniale et sa proximité avec la ville de Vergt constituent des atouts non négligeables pour développer le tourisme vert.


Commune

  • Nom des habitants : Breuilhois, Breuilhoises
  • Superficie : 1026 hectares
  • Population : 215 habitants
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom du village apparaît dès le XIIIe siècle sous la forme de Brulh et sous la forme latine Brolium en 1276. Breuilh vient de l’occitan bruèlh ou bruolh équivalant de l’ancien français breuil . Ces mots sont issus de brogilu , d’origine gauloise, qui désigne un petit bois entouré d’un mur ou d’une haie, mais aussi des bois marécageux.


Informations pratiques

Mairie de Breuilh : 05.53.46.68.36

Syndicat d’initiative du canton de Vergt : 05.53.0345.10


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Marc Blancpain (1984). Périgord, RIS, BibTeX.

Ouvrage collectif (1993). Dordogne Périgord, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite