Accueil > Landes > Grandes Landes de Gascogne > Bougue

Bougue

Installé dans une cuvette et baigné par les rivières le Midou le Ludon et le Limac, Bougue est un village paisible de Gascogne, dont le territoire est occupé depuis l’ère protohistorique.

Des fouilles archéologiques révèlent sur les hauteurs du lieu-dit Castet les traces d’un camp protohistorique. Les traces de remblais et les fossés de ce premier village sont encore visibles au sol. Selon les sources, ce site est constamment occupé jusqu’à l’époque gallo-romaine. Des lances ainsi qu’un sarcophage renfermant un anneau en or massif y sont découverts.

Au lieu-dit Castet-Crabé s’élève un second camp. Les monticules que l’on aperçoit aujourd’hui semblent être d’anciens tumuli protohistoriques. Des tessons de poteries, des silex et une pointe de flèche de la période chalcolithique sont retrouvés. Le nombre important de vestiges laisse supposer une occupation du site sur plusieurs millénaires.

Le village s’établit peu à peu sur l’emplacement qu’il occupe actuellement. En 1116, Guillaume VIII, duc d’Aquitaine donne Bougue et ses dépendances aux religieux de la Sauve-Majeure.

En 1234, Bougue est scindé en deux seigneuries, celle d’Agos et celle de Meignos. Puis, selon une volonté d’aménagement du territoire en 1275, Édouard Ier, roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine, demande à Luc de Tanney, Sénéchal de Gascogne, d’ériger la bastide fortifiée de Castet-Crabé.

Comme de nombreuses communes en Aquitaine, Bougue est lourdement touchée par les ravages des guerres de Religion au XVIe siècle. Elle connaît notamment les pillages, les incendies et les meurtres de prêtres.

À la fin du XIXe siècle, l’apparition du chemin de fer et la création d’une gare à Bougue s’avèrent être une incontestable révolution. Cette ligne ferroviaire est implantée à la place de l’actuelle piste cyclable.

Située entre les communes de Mont-de-Marsan et Villeneuve, Bougue présente un atout majeur pour les familles souhaitant s’éloigner des villes, mais rester à proximité de leur lieu de travail. De plus, la moitié du territoire de la commune est couverte de forêt, ce qui favorise le tourisme vert.


Commune

  • Nom des habitants : Bouguais, Bouguaises
  • Superficie : 2196 hectares
  • Population : 547 habitants
  • Cours d'eau :

    le Ludon, le Midou, le Garbay

  • Origine du nom et description du blason :

    Plusieurs sources ont tenté de retracer l’origine du nom de la commune de Bougue. Selon une première théorie, il s’agirait du nom du peuple gaulois (les Boïens) qui s’installe sur le site vers 800 avant J-C., Boïs signifiant « terrible ». Le nom des localités landaises évoque souvent, dans le langage des peuples anciens, le milieu naturel dans lequel la communauté s’est installée. Ainsi, selon une seconde hypothèse, Bougue signifierait Bukko « creux de terrain » dans le langage ligure.


Informations pratiques

Mairie de Bougue : 05.58.52.92.13

http://pagesperso-orange.fr/bougue/

Office du tourisme de Mont-de-Marsan : 05.58.05.87.37

http://www.mont-de-marsan.org


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Bénédicte Boyrie-Fénié (1995). Carte archéologique de la Gaule, Landes, RIS, BibTeX.

Raoul Deloffre, Jean Bonnefous (2000). Églises, châteaux et fortifications des Landes méridionales du Moyen Âge à la Renaissance, RIS, BibTeX.

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite