Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Boucau

Boucau

Charmante ville à l’embouchure d’un fleuve, Boucau tire ses origines d’une part de l’histoire de l’Adour et, d’autre part, du développement du chemin de fer.

Le toponyme de Boucau apparaît dès le XIIIe siècle sous l’appellation « La Pointe » (Putt, Puncta, La Pointa, Le Punte). En effet, à cette époque, du fait de son ensablement, l’embouchure de l’Adour se trouve au Vieux-Boucau, plus au nord, où il forme un delta.

En 1562, les « marchands » de Bayonne réclament auprès de Charles IX de France un accès direct à l’océan. C’est ainsi qu’en 1578, pour satisfaire à leur demande, on décide de détourner l’ancien cours du fleuve. Grâce à la construction d’un chenal, l’Adour se jette dès lors dans le quartier de la ville de Tarnos, le Boucau, situé au bord de l’océan. Le trafic portuaire s’y développe peu à peu.

En 1855, l’ouverture de la liaison ferroviaire Bordeaux-Bayonne nécessite la construction d’une gare à Tarnos dans le même quartier du Boucau. Napoléon III décide alors par décret de créer la commune de Boucau. Les quartiers Boucau et Romatet sont détachés de Tarnos pour donner naissance à la nouvelle ville en 1857.

Les accès maritimes et ferroviaires de Boucau, doublés de la proximité des mines de fer espagnoles de Biscaye conduisent à l’implantation d’usines à Boucau. En 1881, les « Forges de l’Adour » (spécialisée dans la production de rails et accessoires de voie ferrée) s’y installent, suivies en 1882 par les « Forges et aciéries de la marine d’Homécourt ».

À compter de cette époque d’industrialisation, la commune connaît un développement exceptionnel. Dans les années 1970, les Ciments de l’Adour installent une cimenterie qui reste en activité jusqu’en 1993.

Boucau a compté un club de rugby à XV qui s’est rendu célèbre jusque dans les années 1980. Aujourd’hui, comme la plupart des communes du littoral, l’ancien site industriel vit principalement du tourisme balnéaire. L’Aciérie de l’Atlantique y est cependant installée depuis 1995.


Commune

  • Nom des habitants : Boucalais, Boucalaises
  • Superficie : 582 hectares
  • Population : 7007 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune vient de l’occitan gascon Bocau signifiant « embouchure ». C’est en effet à Boucau que l’Adour se jette dans l’océan Atlantique depuis l’édification d’un nouveau chenal en 1578. Le nom basque de Boucau est Bokale .


Informations pratiques

Mairie de Boucau : 05.59.64.67.79

http://www.boucau.fr

Office de tourisme de Boucau :

http://www.valdadourmaritime.com/villes_villages/boucau.htm


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine

À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite