Accueil > Landes > Landes océanes > Biscarrosse

Biscarrosse

Biscarrosse, dans le pays de Born, est une petite ville touristique d’occupation très ancienne. De taille modeste, elle a connu un fort développement au XXe siècle, avec l’implantation de la base d’aviation de Latécoère.

La ville de Biscarrosse semble avoir été fondée par les Basques à l’âge de fer, comme l’attestent différentes découvertes archéologiques. C’est plus particulièrement sur le site de la Pendelle que l’occupation humaine est avérée. En effet, sous le lac on a retrouvé récemment les vestiges d’une butte fortifiée en pierre de garluche, datant d’environ -200 avant notre ère. La céramique découverte in situ est caractéristique de l’âge de fer.

Le site est occupé continuellement jusqu’à l’époque antique. Il présente alors l’avantage de se trouver sur le tracé du "camin arriaou", voie romaine allant de Bordeaux à Dax. Plus tard, c’est le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, et plus précisément la voie du littoral dite de Soulac, qui passe par Biscarrosse.

La vicomté de Biscarrosse est rattaché à Tartas en 1269. La ville dépend alors du captalat de Buch, province du sud du Pays de Buch qui regroupe Arcachon, la Teste-de-Buch et Gujan-Mestras. Le captal -ou seigneur du captalat- de Buch est vassal du roi d’Angleterre.

C’est au XXe siècle que la ville connaît sa plus forte transformation. Au début du XIXe, ce n’est encore qu’un petit village, regroupant ses quelques maisons autour du château, de l’église et du cimetière. L’agglomération prend vite de l’ampleur avec l’installation de la base d’hydravions de Latécoère en 1929. En 1962, le Centre d’essais des Landes s’y installe également, suite au traité d’Évian.

Dernier épisode de l’expansion de Biscarrosse : le développement du tourisme balnéaire, grâce à la mise en place des premiers congés payés, en 1936. La population, de 3048 âmes en 1962, atteint aujourd’hui plus de 12000 habitants.

Située à mi chemin entre océan et lac, proche de la forêt, Biscarrosse offre les avantages de la ville combinés à toute la richesse du patrimoine naturel des Landes.


Commune

  • Nom des habitants : Biscarrossais, Biscarrossaises
  • Superficie : 16048 hectares
  • Population : 12031 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    Lac de Parentis-Biscarrosse, Petit étang de Biscarrosse

  • Origine du nom et description du blason :

    Biscar vient du basque Biskar qui signifie « dos » ou plus généralement « colline ». Or, Biscarrosse se trouve à un endroit de la côte où existent des dunes anciennes qui, dès l’Antiquité, sont appelées « montagnes ».

    Les armes du blason sont celles du seigneur de Biscarrosse en l’an 1214. Ce seigneur a pour nom Damoiseau Gaillard de Lamothe du Buch « De Boggio ». Armoiries d’argent à l’arbre de Sinople lit d’or accosté de deux étoiles de gueule, casque de profil orné de ses lamsequins d’argent, de Sinople, d’or et de gueules. Le blason blanc argent symbolise la Sagesse. Le dessin sur fond argenté avec l’arbre vert lit d’or entouré de deux étoiles rouges correspond à la ville. Le dessin du casque de profil orné de plumes de vert, d’or et de rouge montre que le blason appartient à un chevalier de la ville de Biscarrosse.


Informations pratiques

Mairie de Biscarosse : 05 58 83 40 40

http://www.ville-biscarrosse.fr/

Office de tourisme de Biscarosse : 05.58.78.20.96

http://www.biscarrosse.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Bénédicte Boyrie-Fénié (1995). Carte archéologique de la Gaule, Landes, RIS, BibTeX.

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Raymond Ullas et Pascal Parpaite (2006). Mémoire des Landes, Biscarrosse, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite