Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Biarritz

Biarritz

À la jonction des littoraux landais et basque, fidèle à sa devise « aura, sidus, mare adjuvant me » (« J’ai pour moi les vents, les astres et la mer »), Biarritz est une ville résolument tournée vers l’océan.

Certaines études ont révélé la présence d’une occupation aux alentours de 3000 av. J.-C., mais la première mention de l’existence de Biarritz, dans un cartulaire de Bayonne, date de 1150. Il semble que, dès le XIIe siècle, deux communautés cohabitent puis s’unissent, l’une composée de pêcheurs et située autour du port (actuel port Vieux), la seconde dans les terres, regroupée autour de l’église Saint-Martin, et rassemblant des agriculteurs.

Au Moyen Âge, la ville est célèbre pour ses chasses à la baleine, pilier de l’économie locale. Le blason de la ville porte le témoignage de ce passé prospère. Avec la disparition de ces cétacés dans le golfe de Gascogne, cette pratique de pêche s’est éteinte.

L’apparition des bains au XVIIIe siècle sauve Biarritz du déclin. Cette pratique attire dans un premier temps une clientèle locale venue pour des raisons médicales puis, vers 1840, les adeptes affluent de toute l’Europe. C’est ainsi que Eugénie de Montijo, fuyant la guerre civile d’Espagne avec ses parents, découvre le charme de la naissante cité balnéaire. Quelques années plus tard, en 1854, elle convainc Napoléon III d’y installer leur villégiature et fait édifier la Villa Eugénie.

Sous l’impulsion du couple impérial, la ville acquiert une renommée internationale. Rapidement, toute l’aristocratie européenne puis russe se retrouve à Biarritz, et la ville connaît une expansion urbaine fulgurante et anarchique. Des villas aux styles éclectiques, de nombreux équipements (le casino Bellevue, les thermes salins, le Musée de la mer) et de célèbres palaces (Hôtel du Palais, Hôtel Continental, Carlton) sortent de terre pour accueillir une clientèle mondaine en quête de loisirs.

La récession des années 1930, puis le bombardement du 17 mars 1944, qui mutile une partie de la ville et marque le début d’une forte crise touristique, portent Biarritz à miser aussi sur d’autres activités. Aujourd’hui capitale économique de la côte basque, assemblée depuis les années 1970 en communauté d’agglomération avec Anglet et Bayonne (le BAB), elle s’est tournée vers d’autres secteurs comme le sport, la thalassothérapie et l’industrie.

La vogue balnéaire est relayée par la mode du surf, importée des États-Unis au début des années 1960, qui insuffle une nouvelle identité à la ville et à ses plages. Grâce à la qualité de ses vagues, Biarritz est devenue l’un des sites européens et mondiaux les plus prisés de ce sport de glisse.

Galerie photo

Biarritz (64) Biarritz (64) Biarritz (64) Biarritz (64) Biarritz (64) Biarritz (64) Biarritz (64) église Sainte-Eugénie depuis le port de Biarritz (64) Hôtel du Palais, Biarritz (64) Médiathèque de Biarritz (64) Cinéma le Royal, Biarritz (64)

Commune

  • Nom des habitants : Biarrots, Biarrotes
  • Superficie : 1166 hectares
  • Population : 30055 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom de Biarritz est controversée. La graphie n’en est pas encore fixée au Moyen Âge et apparaît sous les formes de Bearids, Beiarriz, Beriz ou encore Biarris. Certains affirment que ce nom, tiré du basque belharr et du suffixe locatif - itz , signifie littéralement « endroit herbeux » ; d’autres défendent la thèse d’une racine germanique. Le blason de la ville témoigne du passé de Biarritz en représentant cinq pêcheurs s’apprêtant à harponner une baleine, surmontés de deux coquilles et d’une étoile.


Informations pratiques

Office de Tourisme

Square d’Ixelles

64200 Biarritz

Tél. 05 59 22 37 10

http://www.biarritz.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Monique Rousseau (2002). Biarritz Promenades, RIS, BibTeX.
Pierre Laborde (1984). Biarritz. Huit siècles d’histoire. Deux cents ans de vie balnéaire, RIS, BibTeX.
Collectif (2005). Pays Basque, Bayonne, Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, Espelette, Saint-Jean-Pied-de-Port, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite