Accueil > Landes > Adour Chalosse > Beylongue

Beylongue

La commune de Beylongue semble avoir d’abord accueilli une nécropole d’urnes funéraires, comme en témoignent les vestiges sur lesquels son église est construite.

Au cours de l’antiquité, Beylongue est longtemps occupée par les Romains, comme en attestent les vestiges d’un ancien camp.

Au XIe siècle, une église y est construite, probablement sur le site d’une très ancienne nécropole d’urnes funéraires. Une paroisse se développe alors, riche de sa proximité avec la vallée de Bez, vecteur important d’échanges et de mouvements de population. Au XIIIe siècle, elle appartient à la vicomté de Tartas, avant de passer au XVe siècle aux mains des seigneurs de Benquet.

Situé sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Beylongue constitue alors une étape et un refuge pour de nombreux pèlerins.

Jusqu’au XVIIIe siècle, étant donné la pauvreté de ses sols, le site doit son développement économique et social à l’exploitation du lignite. Cependant, le reboisement des Landes opéré au XIXe siècle permet l’ouverture d’une usine de gemme.

Fermement ancrée dans sa vocation rurale, Beylongue axe désormais l’essentiel de ses activités sur l’agriculture et la sylviculture, la surface boisée représentant 3066 hectares des 3672 hectares que recouvre le village.


Commune

  • Nom des habitants : Beylonguais, Beylonguaises
  • Superficie : 3672 hectares
  • Population : 300 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Beylongue tirerait son nom soit d’une locution gasconne vath longa , qui signifie « vallée allongée » (du fait de sa vaste étendue), soit d’une locution latine videre longe , qui signifie « voir loin » (du fait de son altitude de 98 mètres).


Informations pratiques

Mairie de Beylongue : 05.58.57.11.92


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.

, Site du Pays tarusate, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Château de Bétan

    Aujourd’hui gîte d’étape, le château de Bétan à Beylongue charme les visiteurs avec ses tourelles dissemblables.
    Construit dans les années 1870, le (...)

    Landes - Beylongue
  • Église Saint-Pierre

    Construite sur un site préhistorique, l’église Saint-Pierre domine depuis le XIe siècle le centre de Beylongue.
    La présence humaine sur le site de (...)

    Landes - Beylongue
  • Monument aux morts de Beylongue

    C’est au milieu des tombes de la commune qu’a été édifié le monument aux morts de Beylongue.
    Sur les onze mille soldats landais qui perdent la vie (...)

    Landes - Beylongue
  • Parc du château de Bétan

    Au diapason du bâtiment qu’il entoure, le parc du château de Bétan à Beylongue invite à la promenade.
    Contemporain du château de Bétan, le parc a été (...)

    Landes - Beylongue

Partager cette visite