Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Bertric-Burée

Bertric-Burée

La commune de Bertric-Burée, est située dans le canton de Verteillac, au cœur du Périgord Vert. Élevée sur un plateau calcaire, elle se trouve à mi-chemin entre son chef-lieu de canton et la commune de Ribérac.

L’occupation du site de Bertric-Burée remonte à la période protohistorique, comme l’attestent de nombreux vestiges archéologiques, dont un tumulus. On trouve également sur le territoire de la commune un site gallo-romain avec tegulæ ainsi qu’un fragment de colonne.

Les bourgs de Bertric et de Burée sont, avant 1824, distincts. C’est la commune de Bertric qui est alors la plus importante, comme en témoignent sa démographie plus élevée, mais aussi la présence de la commanderie de Pheliet, dépendante de Combérenche, qui détient à Bertric de nombreuses possessions au XIIIe siècle : la garde et la petite Embaudie, la Feyliet, la Garélie, l’hôpital May, le Puy-Peyrier et Valabole.

Le site semble avoir joué un rôle stratégique relativement important en Périgord, notamment avec le repaire noble de Burée, attesté dès le XIIIe siècle, qui a droit de haute justice sur le bourg et qui devient, à la fin du XVIIe siècle, le château de Burée.

Les deux villages fusionnent pour former la commune de Bertric-Burée en 1824, qui conserve un patrimoine intéressant, notamment son église de fond roman, remaniée au XIXe siècle, remarquable par son clocher octogone de style byzantin.

Aujourd’hui, la commune vit essentiellement de la polyculture et de l’élevage de volailles. Elle bénéficie également d’une place stratégique au cœur d’une région où le tourisme se développe.


Commune

  • Nom des habitants : Les Bertricois, les Bertricoises
  • Superficie : 1673 hectares
  • Population : 393 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom de Bertric-Burée est à rechercher auprès des deux étymologies des communes Bertric et Burée qui fusionnent en 1824. Cité en 1219, Beltricorador signifie « l’oratoire de Bertric ». Seul le nom germanique Bertric , de Bertericus puis Bertricum en latin (1383) reste. Burée quant à elle est attestée sous la forme Bureia au XIIe siècle, venant probablement du nom d’homme gallo-romain Burius suivi du suffixe locatif - acum .


Informations pratiques

Mairie de Bertric-Burée : 05.53.91.94.96

Ouverture du lundi au mercredi de 9h à 12h, puis les jeudi et vendredi de 14h à 18h.

Office de tourisme de Verteillac : 05.53.90.37.78

http://www.perigord.tm.fr/tourisme/otsi/verteillac/histoire/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

André Goineaud-Bérard (2002). Templiers et hospitaliers en Périgord, RIS, BibTeX.

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Château de Burée

    Le château de Burée, ancienne demeure des Tessières-Miremont puis des la Filolie et des Buade, est construit au XVIIe siècle à l’emplacement d’un (...)

    Dordogne - Bertric-Burée
  • Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

    Si l’église médiévale Saint-Léonard de Burée a disparu, celle de Bertric, datant de la même époque, s’est vue entièrement restaurée en 1896. Elle est (...)

    Dordogne - Bertric-Burée
  • Ferme de Maison Neuve

    Excentrée du cœur de Bertric-Burée, la ferme Maison Neuve illustre pleinement l’organisation typique de l’architecture paysanne du Périgord.
    Bâtie (...)

    Dordogne - Bertric-Burée
  • Monument aux morts de Bertric-Burée

    Devant l’église paroissiale de Bertric-Burée se dresse un élégant monument aux morts perpétuant la mémoire des 20 habitants du village tombés lors des (...)

    Dordogne - Bertric-Burée

Partager cette visite