Accueil > Gironde > Entre-deux-Mers > Béguey

Béguey

L’ancien port de Béguey, autrefois appelé Neyrac, se situe sur un rocher qui domine la plaine du lieu-dit la Conche, offrant un panorama privilégié sur les territoires alentours. Reconnu pour la qualité de ses vins, le bourg a également développé à la fin du XVIIIe siècle une activité industrielle florissante en relation avec Saint-Domingue et la Guadeloupe.

Jusqu’au XIXe siècle, Béguey est un port florissant. En effet, la Garonne baigne alors à ses pieds, permettant le transit des denrées de l’arrière-pays, dont les vins. Ceux-ci sont acheminés vers les maisons du port adossées à la falaise et descendus jusqu’aux caves creusées dans le roc, puis expédiés par gabares vers Bordeaux.

Les deux tiers du territoire de la commune sont consacrés à la culture de la vigne. Son vignoble séculaire, à double vocation, blanc et rouge, produit un vin séveux et parfumé, issu de l’assemblage des cépages merlot et cabernet.

En parallèle aux activités viticoles, se développe dès 1786 une industrie métallurgique, Stuttemberg et Fol, qui produit des pièces pour machines à vapeur, ainsi que des outils aratoires expédiés jusqu’à Saint-Domingue et la Guadeloupe. De ces activités ne restent aujourd’hui pour mémoire que le chemin de la Fabrique.

Les traditions à Béguey survivent également avec le récit de la création de la chapelle Notre-Dame-du-Casse. La légende veut que la Vierge soit apparue à un bûcheron dans le creux d’un chêne, au croisement de chemins. On y édifie alors la chapelle Notre-Dame-du-Casse, qui semble-t-il, est reconstruite au XVIIe siècle, après une épidémie de peste qui a épargné les habitants du hameau. Un document, daté de juin 1633, et issu de l’archevêque de Bordeaux autorise la reconstruction de l’édifice.

Aujourd’hui, Béguey se trouve toujours à la croisée de chemins. La route départementale D10, aussi appelée « Route de Malagar » relie cet ancien bourg à d’autres charmants villages, comme Cadillac, et bien sûr, à Malagar, demeure du célèbre écrivain Mauriac. On peut également y suivre les traces des gabarriers sur les chemins de halage de la Garonne, ou encore remonter l’Oeuille, sur lequel on peut observer et apprécier le charme authentique d’un vieux pont, des fontaines et des lavoirs.


Commune

  • Code postal : 33040
  • Nom des habitants : Bégueyrais, Bégueyraises
  • Superficie : 316 hectares
  • Population : 916 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    autrefois appelée Neyrac – peut-être dérivé de Nérée, divinité marine – le village adopte après la Révolution son nom actuel qui signifie “ coq ” en langue d’oc.


Informations pratiques

Mairie de Béguey : 05-56-62-95-36.

Office de tourisme de Cadillac-sur-Garonne : 05-56-62-12-92.

http://cadillac.tourisme.free.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Catherine de Gabory (1976). Cadillac : Aspects connus et inconnus d’un canton, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite