Accueil > Gironde > Bordelais > Bègles

Bègles

La ville de Bègles, située dans le domaine des Graves et délimitée par la Garonne, s’est véritablement développée au XIXe siècle et conserve des témoignages importants du patrimoine ouvrier, industriel et privé.

Des débris de mosaïques gallo-romaines ont cependant été retrouvés lors de la construction au VIe siècle par les bénédictins de l’église « Sanctus Pétrus de Bécula », bâtie sur les ruines d’un temple païen. Successivement sous domination anglaise et française, le village est la scène de violents combats. Par la charte de 1295, Philippe le Bel annexe Bègles à la juridiction de Bordeaux.

Au XIe siècle, les vignes remplacent peu à peu les forêts primitives. Dans la première moitié du XIXe siècle, la ville est devenue un domaine essentiellement viticole. Une autre particularité naturelle a permis le développement d’une nouvelle activité. La présence de nombreux esteys (terme local pour désigner un ruisseau) et marais favorise le développement des cultures maraîchères. Enfin, vers 1830 apparaissent sur les rives de la Garonne des sécheries de morue, qui emploient une main d’œuvre nombreuse et diversifiée avec des conditions de travail difficiles. Bègles célèbre encore tous les ans la fête de la morue.

A la fin du XIXe siècle le développement de la commune s’accélère avec notamment de nouveaux transports. En 1864, la ville de Bordeaux ampute Bègles de 76 hectares pour la création des boulevards. Un complexe ferroviaire important voit ainsi le jour : à proximité de la gare Saint-Jean de Bordeaux, autour de la voie ferrée Bordeaux - Sète, un secteur industriel s’implante. De nombreuses usines se développent dans différents secteurs : industrie du bois, raffinerie de pétrole, fabrique d’avion, verrerie, savonnerie, biscuiterie. Bègles devient la première banlieue industrielle de Bordeaux et la plus peuplée jusqu’en 1931. Trois ports contribuent à cet essor : le grand port relié au bourg par une rue (aujourd’hui Avenue du maréchal Leclerc), le petit port et le port Saint-Maurice.

En 1989, Bègles devient la première commune de plus de 20 000 habitants à être dirigée par un maire écologiste. Elle développe également ses activités culturelles notamment avec le Musée de la Création Franche de renommée internationale, consacré à l’art brut.

Ancien village, aujourd’hui, Bègles est devenue une ville dynamique intégrée à la communauté urbaine de Bordeaux, mais qui conserve sa personnalité propre.

Galerie photo

École de musique de Bègles Mairie de Bègles Mairie de Bègles Église Saint-Pierre, Bègles Musée de la Création franche, Bègles Bâtiment de terres-Neuves, Bègles Bâtiment de terres-Neuves, Bègles Cinéma Le Festival à Bègles

Commune

  • Code postal : 33039
  • Nom des habitants : Bèglais, Bèglaises
  • Superficie : 900 hectares
  • Population : 22475 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    du celtique bècula, “ Bec ”, qui désigne un confluent et toute terre se terminant en bec.

    il comporte la devise Omnia Labore, “ tout pour le travail ”, une ruche avec trois abeilles, symbole du travail, et un bateau voguant sur les flots de la Garonne.


Informations pratiques

Mairie de Bègles : 05.56.49.88.88


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(1988). Il fut un temps... Bègles, RIS, BibTeX.

(2000). Parcourir le présent, connaître le passé, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite