Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn

Béarn

Le Béarn est inclus dans les frontières originelles conférées au royaume de France par le Traité de Verdun en 843. Néanmoins, son appartenance effective au royaume a longtemps été controversée et le Béarn est passé de mains en mains.

La vicomté du Béarn est créée au IXe siècle dans le cadre du duché de Gascogne. Les premiers vicomtes sont les Centulle puis les Gaston. Ces derniers contribuent à l’agrandissement de la vicomté grâce à leurs conquêtes successives : celles menées par Gaston IV le Croisé sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui passent par le Béarn, puis par le Pays de Mixe et d’Ostabat, et celles menées par Gaston VII le Grand sur le comté de Bigorre.

Par la suite, à partir du XIVe siècle, la vicomté du Béarn passe de mains en mains. Elle est tout d’abord unie au comté de Foix sous Gaston Ier de Foix avant d’appartenir au patrimoine des rois de Navarre, jusqu’à Henri III de Navarre, futur Henri IV, roi de France. Devenu roi et sommé de rattacher ses possessions à la couronne, Henri IV octroie cependant au Béarn et à la Basse-Navarre leur souveraineté propre. Le Béarn demeure donc un état indépendant jusqu’à l’édit promulgué par Louis XIII en octobre 1620 qui unit le Royaume de Navarre et la souveraineté du Béarn.

Sous la Révolution et en application de la loi du 22 décembre 1789, le Béarn est rattaché en 1790 à trois provinces basques (la Basse-Navarre, le Labourd et la Soule) ainsi qu’aux communes de Bayonne et de Bidache pour former le département des Basses-Pyrénées, rebaptisé Pyrénées-Atlantiques en 1969. Le Béarn est cependant toujours soucieux de conserver son identité propre, notamment en défendant l’usage de la langue béarnaise.

La capitale du Béarn, Pau, est aujourd’hui la deuxième ville la plus peuplée d’Aquitaine après Bordeaux. La Vallée d’Ossau est en fort développement avec le tourisme des stations de ski (Gourette, Artouste, Pourtalet), des stations thermales (Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes) et du tourisme vert (falaise aux vautours, sports d’eaux vives, tourisme culturel et gastronomique).


Région naturelle

  • Origine du nom et description du blason :

    L’étymologie du nom "Béarn" n’est pas assurée. Il s’agit d’une ancienne province féodale.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Conseil Général de l’Aquitaine, RIS, BibTeX.

Le Béarn, RIS, BibTeX.

Collectif (1986). Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite