Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Villefranche-de-Lonchat > Bascule de Villefranche-de-Lonchat

Bascule de Villefranche-de-Lonchat

Les foires, et notamment les foires aux animaux, ont une grande importance dans l’économie rurale et la vie des bourgs. Aussi, en 1855, la municipalité de Villefranche-de-Lonchat créé un champ de foire au Catelot pour les bovins et, en 1857, un autre champ de foire pour les moutons.

En 1884, elle fait l’investissement, rendu indispensable, d’une bascule de 800 kilogrammes moyennant 320 francs, destinée à la pesée des animaux. Elle est placée sur le champ de foire des moutons, puis retirée du service en 1922 et vendue d’occasion 110 francs.

Il faut attendre l’année 1924 pour que soient installés sur le champ de foire des bovins les deux ponts-bascules avec leur pavillon de pierre de taille, pouvant peser l’un 800 kilogrammes pour les charrettes, l’autre 1000 kilogrammes pour les animaux. Le coût de l’opération s’élève à 5500 francs.

Aussitôt, le conseil municipal fixe les tarifs des droits de pesage qui sont : par charrette chargée, 2 francs ; par bœuf ou vache, 1 franc ; par paire de bœufs ou vaches, 1, 50 franc ; par veau, velle, cochon, mouton ou brebis, 0, 50 franc ; et au-dessus par 50 kilogrammes d’excédent, 0, 10 franc. Le service de pesage est affermé à François Bourdier, serrurier, recevant 60 % des recettes.

En 2002, la municipalité, constatant que la régie des poids publics n’est plus utilisée depuis de nombreuses années, décide sa suppression. Le bâtiment de la bascule est restauré, ainsi que le mécanisme, au titre de petit patrimoine.


Patrimoine

  • Types > Objets, mobilier > Bascule
  • Précisions sur la datation :

    Achat de la première bascule : 1884
    Vente de la bascule : 1922
    Achat de deux ponts-bascules : 1924


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(2005). Histoire et chroniques du Pays de Gurson, RIS, BibTeX.


Partager cette visite