Accueil > Landes > Adour Chalosse > Baigts

Baigts

La commune de Baigts est implantée sur un site riche de ressources naturelles : la fertilité du sol, l’abondance de l’eau et les carrières de calcaire blanc expliquent le développement précoce de l’activité humaine sur ces lieux.

L’occupation ancienne de Baigts est attestée par le gisement paléolithique de Bouheben, qui a livré des outils moustériens et acheuléens. La présence d’une source particulièrement abondante explique cette implantation humaine à une époque où la ressource en eau est un critère déterminant de la sédentarisation.

La seigneurie de Baigts est mentionnée pour la première fois en 1285, lors de son attribution par Édouard Ier d’Angleterre à Élie de Caupenne pour services rendus. Cette cession aux sires de Caupenne est confirmée en 1348 par Édouard III. Entre-temps, vers 1315, Amaury III de Créon, sénéchal d’Aquitaine, y construit une bastide sur ordre d’Édouard II.

Les influences royales sur l’histoire de Baigts ne s’arrêtent pas là. Au XVIIIe siècle, sous les règnes de Louis XIV et Louis XV, sa qualité d’étape du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle vaut à la commune le statut d’enclave royale. En 1766, Louis XV offre ce territoire à Mathieu de Basquiat, baron de la Houze. La famille de Caupenne, toujours propriétaire des lieux, intente alors un procès à de Basquiat et obtient gain de cause en 1782.

La Révolution ne leur laisse pas le temps de profiter de cette victoire puisque Baigts, comme toutes les villes françaises, devient alors bien national.

Riche d’une terre prospère et féconde, Baigts axe depuis toujours son activité économique sur les cultures et les exploitations agricoles.


Commune

  • Nom des habitants : Baigtsois, Baigtsoises
  • Superficie : 1164 hectares
  • Population : 328 habitants (2004)
  • Origine du nom et description du blason :

    Originellement Sainte-Marie-de-Lurbe, Baigts tire son nom actuel du gascon baig(ts) / bath / vath , signifiant « vallée ».


Informations pratiques

Mairie de Baigts : 05.58.98.63.17

Office de Tourisme du canton de Mugron : 05 58 97 99 40


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrmoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite