Accueil > Gironde > Entre-deux-Mers > Baigneaux

Baigneaux

Au cœur de l’Entre-deux-Mers, sur une hauteur dominant la vallée de l’Engranne, le territoire de Baigneaux présente une situation privilégiée. C’est certainement la raison pour laquelle son site est occupé par les hommes depuis la période gallo-romaine.

Témoins de ce peuplement antique, des vestiges de villas gallo-romaines sont découverts lors de fouilles menées au nord du bourg. C’est précisément à ces villas, pourvues de thermes, que Baigneaux doit son nom.

Dans toute la région, le début du Moyen Âge constitue une période d’insécurité, à laquelle Baigneaux semble être particulièrement sensible. La motte de Montcour, à la limite avec la commune de Martre, témoigne de l’implantation d’une fortification seigneuriale en bois. Le développement de la société féodale coïncide avec la fondation de la paroisse de Baigneaux, au XIIe siècle, sous l’influence de l’abbaye de La Sauve-Majeure.

Aux difficultés de l’époque médiévale succède une période de regain démographique. Ainsi, au XVIe siècle, de nombreuses naissances conduisent à de multiples agrandissements et constructions qui transforment le village de Baigneaux, habité par des propriétaires, mais aussi par des artisans.

En 1883, Yvonne de La Seglière, figure importante de la région et future maire de la commune, naît à Baigneaux. Elle consacre sa vie aux arts, aux lettres, mais aussi à la jeunesse, aux « Bérets blancs » et à la condition féminine. Socialiste, elle reçoit Léon Blum à Baigneaux. Élue maire après la Libération, Yvonne de La Seglière assume cette fonction pendant 27 ans, devenant « la doyenne des maires de France » à 88 ans.

La commune de Baigneaux vit actuellement de l’élevage et de la culture de la vigne.


Commune

  • Code postal : 33025
  • Nom des habitants : Baigneaudais, Baigneaudaises
  • Superficie : 792 hectares
  • Population : 300 habitants (2009)
  • Origine du nom et description du blason :

    du latin balneare, “ baigner ”, peut-être en référence aux thermes des villas gallo-romaines.


Informations pratiques

Mairie de Baigneaux : 05.56.23.97.50

Syndicat d’initiative du canton de Targon : 11, place de l’Eglise - 33760 TARGON - Tél. : 05.56.23.63.69


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Réginald Biron (1928). Guide archéologique et touristique en Gironde, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Clef de voûte de l’église Saint-Paul-et-Saint-Pierre

    Chacune des trois travées construites à la Renaissance de l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Baigneaux est ornée d’une clef de voûte sculptée. (...)

    Gironde - Baigneaux
  • Église Saint-Paul-et-Saint-Pierre

    Au cœur du bourg de Baigneaux se dresse l’église paroissiale, consacrée à saint Pierre et à saint Paul. Si la longue nef soutenue par de solides (...)

    Gironde - Baigneaux
  • Maison du Targon

    Dans le canton de Targon, on compte une quinzaine de bâtisses de l’époque moderne comparable à cette maison, dite du Targon. Il s’agit d’anciennes (...)

    Gironde - Baigneaux
  • Motte Montcour

    À la limite entre la commune de Baigneaux et celle de Martre, on peut observer une butte de terre haute de quelques mètres seulement et couverte (...)

    Gironde - Baigneaux
  • Pigeonnier Dubois-Challon

    Propriété vouée à l’exploitation agricole, le domaine Dubois-Challon est composé de plusieurs bâtiments des XVIIIe et XIXe siècles. Il comporte (...)

    Gironde - Baigneaux

Partager cette visite