Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Ayherre

Ayherre

La commune d’Ayherre présente des témoignages d’une occupation fort ancienne du site, due à son emplacement favorable aux bords de plusieurs cours d’eau.

La découverte de trois enceintes protohistoriques sur la commune d’Ayherre prouve en effet une présence précoce de l’homme sur le site.

L’implantation d’une communauté à l’époque antique est elle aussi certifiée par des archives relatant un combat contre les Romains qui se serait déroulé sur la colline de Abarratia.

On ne retrouve ensuite la trace d’Ayherre qu’au début du 14e siècle, à l’époque où elle est la propriété des seigneurs de Belzunce, également possesseurs de la communauté voisine de Macaye. Ils s’établissent en 1321 dans un château édifié par Garcie Arnaud II. À cette date, le village est cité sous le nom de Saint-Per-de-Aiherre.

La région est particulièrement touchée par les invasions anglaises et la guerre de Cent Ans. C’est à Ayherre qu’est signé, le 18 mars 1450, le traité de paix restituant la région du Labourd à la France.

Après cette période de troubles, la ville retrouve son calme et développe une activité principalement agricole, soutenue par ses nombreux moulins.

La commune d’Ayherre réussit sa reconversion au 20e siècle, notamment avec l’implantation de la société Lauak spécialisée dans l’industrie aéronautique et spatiale.


Commune

  • Nom des habitants : Aihertar
  • Superficie : 2765 hectares
  • Population : 952 habitants (2005)
  • Cours d'eau :

    la Joyeuse, le Garraldako erreka, l’Arbéroue

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom d’Ayherre est issu du basque eihera signifiant « le moulin ». Témoignent de cette spécificité les 14 moulins de la commune encore en activité au 19e siècle.

    Les armoiries d’Ayherre apparaissent dès 1275 et sont à cette période celles de la famille de Belzunce, famille de seigneurs navarrais. Elles deviennent officiellement celles de la commune en 2001. Divisé en quatre parties, le blason comporte quatre vaches colletées et accornées de couleur azur et or. Les deux autres portions de l’écu renferment un chêne d’argent ainsi qu’une hydre à trois têtes.


Informations pratiques

Mairie d’Ayherre : 05.59.29.64.02

http://www.ayherre.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Julia Gomez Prieto, Joëlle Daricau (1998). À la découverte de la Préhistoire basque, Guide tourisme culturel, RIS, BibTeX.

Jean-Baptiste Orpustan (2006). Nouvelle Toponymie basque, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Château de Belzunce

    Dominant la vallée de l’Arberoue, le château de Belzunce est la résidence de l’une des plus grandes familles de Navarre. Son prestige tient autant à (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Ayherre
  • Église Saint-Pierre

    L’ église Saint-Pierre est édifiée au XIVe siècle, en même temps que le château des seigneurs d’Ayherre, les Belzunce. Son aspect actuel vient des (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Ayherre
  • Frontons d’Ayherre

    A Ayherre, comme dans tout le Pays Basque, les frontons sont nombreux. Ils sont destinés à la pratique de la pelote basque.
    Si la plupart des (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Ayherre
  • Monument aux morts d’Ayherre

    Un monument aux morts de la Première Guerre mondiale est accolé contre l’un des murs de l’église Saint-Pierre à Ayherre.
    Le monument aux morts (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Ayherre
  • Moulin Uhaguneako Eiherra

    Le moulin à eau d’Uhagun est élevé au XVe siècle sur la Joyeuse. Selon l’étymologie, il semble que le nom de Uhagun vienne des termes anciens uhalde (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Ayherre

Partager cette visite