Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Ascarat

Ascarat

Village proche de Saint-Jean-Pied-de-Port, Ascarat est mentionné pour la première fois en 1256. La commune s’est implantée dans un site idéal irrigué par trois rivières et protégé par des collines.

On sait que durant le Moyen Âge le village dépend des vicomtes de Saint-Étienne-de-Baïgorry avant de finalement obtenir son indépendance. Quant à son église, elle est détruite en 1396, mais le contexte de cet événement n’est pas éclairci.

Village essentiellement agricole, Ascarat fait partie de la zone AOC (Appellation d’origine contrôlée) autorisée à produire le vin d’Irouleguy.

Plusieurs édifices d’Ascarat contribue à renforcer le charme de cette commune notamment l’ancien château et l’église Saint-Julien-d’Antioche.


Commune

  • Nom des habitants : Azkaratars
  • Superficie : 582 hectares
  • Population : 290 habitants (2009)
  • Cours d'eau :

    la Nive, la Nive d’Arnéguy et le Pagolako erreka.

  • Origine du nom et description du blason :

    Ascarat vient des mots basques aitz qui signifie « rocher » et garate qui signifie « lieu haut », l’ensemble formant donc « hauteur de rocher ».


Informations pratiques

Mairie d’Ascarat

64220 ASCARAT

05.59.37.10.10

Office de tourisme de Saint-Jean-Pied-de-Port :

Tél. : 05.59.37.03.57

http://www.terre-basque.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean-Baptiste Orpustan (2006). Nouvelle Toponymie basque, RIS, BibTeX.

Manex Goyhenetche (1995). Le Guide du Pays Basque, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite