Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Ascain

Ascain

Bordant la Nivelle et ceinturée de trois sommets (Bizkarzun, Esnaur et la Rhune), Ascain est située sur le tracé d’une ancienne voie romaine. L’actuel bourg dominant la côte atlantique est un des plus typiques villages basques avec ses maisons traditionnelles dans un cadre naturel exceptionnel.

Village ancien puisque sa première paroisse est mentionnée en 1140 dans le Cartulaire de Bayonne , l’histoire d’Ascain demeure pourtant lacunaire. Au bord de l’eau et aux pieds des sommets pyrénéens, Ascain se développe évidemment grâce à l’agriculture, mais aussi grâce à son activité portuaire.

En effet, au fil des siècles, et ce, jusqu’au début du XXe siècle, le port d’Ascain nommé Portua est une plate-forme d’échanges de marchandises très importante dans la région. La Nivelle étant navigable entre Ascain et Saint-Jean-de-Luz, les gabarres ne cessent d’apporter et emporter des cargaisons. En outre, les ateliers de construction navale de Portua sont très actifs et connaissent l’apogée de leur production au XVIIe siècle.

Mais le développement des voies ferrées au début du XXe siècle entraîne la fin de cette économie portuaire. En revanche, des carrières de grès sont ouvertes en 1781 et toujours exploitées à ce jour.

En 1794 se déroule un épisode marquant pour les Azkaindar, car une partie d’entre eux est déportée et internée durant plusieurs mois en représailles à la désertion d’un groupe de jeunes d’Itxassou. « Mesure de sécurité » intervenant durant l’année la plus noire de la Terreur, ce triste épisode touche plusieurs communes environnantes.

Depuis cette période, la population d’Ascain ne cesse de croître avec régularité. Comme la plupart des communes de la Côte basque, elle connaît un pic démographique dans le dernier tiers du XXe siècle du fait du développement intensif du tourisme et de l’attrait de l’océan. Entre les années 1960 et le début du XXIe siècle, le nombre de ses habitants a plus que doublé.

C’est à Ascain en 1896 que Pierre Loti écrit Ramuntcho , roman inspiré par une figure du village, Otharre, chasseur et pelotari.


Commune

  • Nom des habitants : Azkaindar
  • Superficie : 1927 hectares
  • Population : 3097 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Nivelle

  • Origine du nom et description du blason :

    Azkaine, le nom basque d’Ascain, découle probablement de aitz gain qui signifie « hauteur rocheuse ».


Informations pratiques

Mairie d’Ascain : 05.59.54.68.30

Office de tourisme d’Ascain

Rue Ernest-Fourneau

64310 ASCAIN

05.59.54.00.84

www.ascain-tourisme.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean-Baptiste Orpustan (2006). Nouvelle Toponymie basque, RIS, BibTeX.

Annie Dumay et André Etchegoyhen (2007). Autrefois Ascain, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite