Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Artix

Artix

A partir du XVe siècle, Artix connaît une évolution importante grâce à l’exploitation de la vallée du Gave de Pau. Le petit village agricole d’autrefois, développe alors une activité commerciale de galets florissante. Puis, dans les années 1950, la découverte d’un gisement de gaz génère un élan de modernisation.

Dominé au nord par les crêtes du Castérot et bordé au sud par le Gave de Pau, le village profite d’une position stratégique, pour les transports et le commerce.

L’implantation humaine sur ce territoire remonte à la préhistoire, comme en témoigne la découverte de vestiges estimés à 2500 ans avant J.-C. Au XIIe siècle, Artix est soumis à une seigneurie influente et comporte plusieurs fiefs nobles. Petit à petit, le village devient un lieu d’exploitation agricole relativement important dans la vallée du Gave. Au XVe siècle, il forme encore une baronnie avec Serres-Sainte-Marie, mais leur séparation au siècle suivant change la donne.

En effet, la commune d’Artix peut désormais se tourner vers la vallée du Gave et l’exploiter en toute autonomie. Les constructions faites avec les galets issus de la rivière fleurissent et favorisent l’installation de commerçants et d’artisans. Cette activité se développe d’autant mieux qu’Artix est située sur le principal axe routier de l’époque. En effet, le village constitue, sous Henri IV, une étape de la voie royale, qui deviendra plus tard, à la fin du XIXe siècle, la route nationale 117 reliant Bayonne à Perpignan.

À l’ère industrielle, Artix profite de la découverte de l’important gisement de gaz de Lacq, qui donne lieu à un formidable essor. Avec l’élévation de nouvelles structures et l’implantation d’usines, dont la centrale thermique EDF qui génère la construction d’un barrage sur le Gave, la commune se concentre désormais sur ses activités industrielles.


Commune

  • Nom des habitants : Artisiens, Artisiennes
  • Superficie : 911 hectares
  • Population : 3122 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Lagle

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de cette commune est pour la première fois cité au XIIe siècle sous la forme Artits. Puis se succèdent les formes Artics (XIIIe siècle), Artidz (1350), Artitz (1385), Arthitz (1440), jusqu’à la graphie actuelle d’Artix, usitée depuis la réforme de Béarn en 1583. De même étymologie qu’Arthez, Artix (« végétation de broussailles ») doit son nom à sa situation au creux de la verdoyante vallée du Gave de Pau : le radical arte , d’origine méditerranéenne, signifiant « chêne vert » puis « broussailles ». Le suffixe - itz comporte une valeur collective et locative, d’où la référence à une végétation abondante.


Informations pratiques

Mairie d’Artix : 05.59.83.29.50

http://www.mairie-artix.fr/

Office de tourisme du Pays de Lacq, Coeur de Béarn

Tél. 05.59.12.30.40

http://www.coeurdebearn.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Études historiques et religieuses du diocèse de Bayonne, 1892, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite