Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Artigueloutan

Artigueloutan

Arrosée par l’Ousse et l’Ousse des Bois, deux affluents du gave de Pau, la commune d’Artigueloutan possède un beau patrimoine de moulins et de châteaux, témoins de sa prospérité passée. Le village est en outre dominé par une motte au sommet de laquelle trône un camp dit de César.

Le site d’Artigueloutan est occupé dès l’Antiquité comme en témoigne la présence de plusieurs camps retranchés : le « Castéra », le « Fort de César » et le « Casteide Bieilh » (vieux château), ainsi que celle de tumuli qui sont des éminences artificielles en terre ou en pierres recouvrant une sépulture. L’un de ces derniers a livré un important matériel lithique (galets, pierres, silex) ainsi que des céramiques.

Sous l’Ancien Régime, le territoire est divisé en deux seigneuries : celle du roi qui faisait administrer la justice par les jurats de Pau et la seigneurie locale.

Avec l’adjonction, au milieu du XIXe siècle, de l’ancienne commune « Lou Bouey », avec sa chapelle et son cimetière, le village a connu une période d’expansion démographique poussant son effectif à huit cents habitants en 1867.

Aujourd’hui, Artigueloutan conserve un patrimoine architectural intéressant, dont le château dit Saint-Jean faisant chambres d’hôtes, un moulin et l’église Saint-Jean-Baptiste, construite au milieu du XIXe siècle.


Commune

  • Nom des habitants : Artigueloutanais, Artigueloutanaises
  • Superficie : 812 hectares
  • Population : 722 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Ousse

  • Origine du nom et description du blason :

    L’étymologie du nom Artigueloutan prête à discussion. Pour certains, il serait formé du gascon artigalòta , c’est-à-dire « petite terre défrichée » et du suffixe qualitatif - anam , donnant artigalotan . Pour d’autres, il viendrait du mot pré-latin artica (« friche ") et du latin lupus (« loup »), signifiant « clairière aux loups ».


Informations pratiques

Mairie d’Artigueloutan : 05 59 81 70 01

Office de tourisme de Pau : 05 59 81 15 98


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite