Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Arros-de-Nay

Arros-de-Nay

Installé dans un paysage de collines boisées qui dominent la vallée du gave de Pau, le village d’Arros-de-Nay occupe un emplacement stratégique qui lui permet de compter parmi les plus importantes baronnies du Béarn au Moyen Âge.

Arros-de-Nay est citée dès le XIe siècle en tant que baronnie. Elle est d’ailleurs la septième du Béarn en terme d’importance et ce, jusqu’au XVIe siècle où Jeanne d’Albret, mère du futur Henri IV, convertie au protestantisme, est reine de Navarre. C’est Bernard d’Arros, qui, à ce moment-là prend fait et cause pour la Réforme. Nommé capitaine des armées de la Régente, il est ainsi chargé de la défense de la citadelle de Navarrenx.

Le nom des Arros disparaît ensuite, lorsqu’en 1589 la petite-fille de Bernard d’Arros épouse Pierre de Gontaut-Biron. Aujourd’hui, c’est d’ailleurs un descendant de la branche cadette des Arros qui possède le château.

Par ailleurs, les façades du château mais aussi les toitures du corps principal ainsi que des anciennes écuries, le salon et son décor, sont inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques.

Dans la première moitié du XIXe siècle, la commune d’Arros-de-Nay décide de reconstruire l’église paroissiale, comme dans beaucoup d’autres villes du Béarn et de la France. Peu après, en 1848, le village connaît un mouvement insurrectionnel lié à une imposition extraordinaire de quarante-cinq centimes.


Commune

  • Nom des habitants : Arrosiens, Arrosiennes
  • Superficie : 1347 hectares
  • Population : 728 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Luz

  • Origine du nom et description du blason :

    C’est sous le nom latin d’ Arrossium , que le village d’Arros-de-Nay apparaît d’abord au XIe siècle. Ce toponyme désigne « un endroit où il y a des rochers », mais fait peut-être référence ici à la famille détentrice de ce fief, les Arrode ou Rode. En 1932, on adjoint à la forme moderne d’Arros le nom du chef-lieu de canton, Nay.


Informations pratiques

Mairie d’Arros-de-Nay : 05 59 71 23 16

Office de tourisme de Pau : 05 59 81 15 98


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Site de la commune d’Arros-de-Nay, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Jacques-le-Majeur

    Consacrée à saint Jacques le Majeur, l’un des tous premiers disciples de Jésus, l’église paroissiale d’Arros-de-Nay est élevée au XIXe siècle, alors que (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Arros-de-Nay
  • Fontaine des fées

    De nombreux villages béarnais conservent des fontaines dites « miraculeuses », qui possèdent, d’après les croyances populaires, des vertus (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Arros-de-Nay
  • Four à chaux d’Arros-de-Nay

    La commune d’Arros-de-Nay, possède de nombreux bâtiments emblématiques du patrimoine rural, autrefois au coeur de la vie villageoise. Parmi ces (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Arros-de-Nay
  • Lavoir d’Arros-de-Nay

    Le village d’Arros-de-Nay possède encore aujourd’hui un lavoir. À travers son architecte spécifique, cet édifice rappelle tout un pan d’histoire (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Arros-de-Nay
  • Monument aux morts d’Arros-de-Nay

    Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la France compte près d’un million et demi de morts. Pour commémorer ses soldats tombés sur le front, (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Arros-de-Nay

Partager cette visite