Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Arricau-Bordes

Arricau-Bordes

Citée dès 1150, Arricau-Bordes semble avoir abrité la plus ancienne seigneurie de la région du Vic-Bilh, à l’extrême nord du Béarn, certainement grâce à sa situation éminemment défensive, à flanc de coteau.

Proches des vicomtes du Béarn, les seigneurs d’Arricau s’établissent très tôt sur ce territoire et bâtissent le castel d’Arricau au XIIIe siècle. Un siècle plus tard, en 1385, on recense dix-huit foyers à Arricau et douze à Bordes, qui a également son seigneur. Les seigneurs d’Arricau demeurent, jusqu’à la Révolution, en possession de ces terres rudes, mais réputées pour produire un vin de très bonne qualité (Madiran et Pacherenc).

Si aujourd’hui on ne peut visiter le château d’Arricau car il s’agit d’une propriété privée, on peut profiter d’un parcours balisé pour se promener ou déguster les fameux vins d’Arricau-Bordes dans les chais, anciennes étables du château.


Commune

  • Superficie : 810 hectares
  • Population : 105 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Arricau-Bordes est la réunion, en 1869, de deux villages : « Aricau », recensé en 1385, et « Bordas », cité dès le XIe siècle dans le Cartulaire de Lescar. Le premier, du gascon arricau ( arric , « le ravin » et cau , « le creux »), indique une situation géographique particulièrement escarpée, au milieu d’une sorte de ravin, ce qui est assez rare en Béarn, et le second renvoie aux maisons, aux fermes (du béarnais, bòrda ).


Informations pratiques

Mairie d’Arricau-Bordes : 05.59.68.16.61

Office de tourisme de Lembeye-en-Vic : 05.59.68.28.78

http://www.tourisme-vicbilh.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite