Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Archignac

Archignac

Archignac est traversé par la Chironde. Occupé dès la Préhistoire, le site a vu sa destinée évoluer au gré des grandes étapes de l’histoire du Périgord.

L’occupation humaine de la commune d’Archignac remonte au Paléolithique et au Néolithique, comme en témoignent les divers gisements retrouvés sur son territoire. Le site est également occupé entre les Ve et VIIIe siècles. Ainsi, en 1997, des fouilles menées dans le centre du bourg mettent à jour deux sarcophages mérovingiens contenant les squelettes d’une femme, d’un homme et d’un enfant.

Conséquence du mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt, en 1152, la guerre de Cent Ans voit s’opposer les monarchies Française et Anglaise au coeur du Périgord. La région d’Archignac est alors le théâtre de nombreuses batailles jusqu’en 1453, date à laquelle les Français remportent la victoire décisive à Castillon.

Durant les guerres de Religion (1562 à 1598), la région est à nouveau le théâtre d’affrontements violents, dont les églises du Salignacois conservent encore les traces. En effet, les édifices religieux sont les cibles privilégiées des protestants dans leurs affrontements avec les catholiques.

Archignac développe aujourd’hui des activités liées au tourisme. Les chemins de randonnée, les gîtes, les fermes-auberges et la gastronomie locale sont ainsi mis en valeur par la commune.


Commune

  • Nom des habitants : Archignacois, Archignacoises
  • Superficie : 2290 hectares
  • Population : 324 habitants (2006)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom du village d’Archignac apparaît dès le Xe siècle dans vicaria Arcaniensi . En 1168, ce nom est associé à celui de l’église, Sanctus Stephanus d’Archanac . Au XIIIe siècle, on trouve la mention d’ Archinac , puis en 1760 le nom évolue en Archiniac . Le suffixe - gnac se décline également en - niac . Le nom d’Archignac aurait pour origine un nom gallo-romain, Arcanius , suivi de - acum .


Informations pratiques

Mairie d’Archignac

Tél. : 05.53.28.86.17

Office de tourisme du canton de Salignac, "Les portes du Périgord noir"

Tél. : 05.53.28.81.93

http://www.ot-salignac.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hordé (1994). Origine des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.

Direction régionale des affaires culturelles d’Aquitaine, Service Régional de l’Archéologie (1998). Bilan scientifique 1997, RIS, BibTeX.

Marc Blancpain (1984). Périgord, RIS, BibTeX.

Ouvrage collectif (1993). Dordogne Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Étienne

    Se dressant au centre du bourg d’Archignac, l’église Saint-Étienne date de la première moitié du XIIe siècle. Cependant, l’édifice porte la trace des (...)

    Dordogne - Archignac
  • Maison à toit de lauzes d’Archignac

    Cette maison située à Archignac est un bel exemple de l’architecture rurale périgourdine et traditionnelle.
    Constituée d’un seul corps de logis (...)

    Dordogne - Archignac
  • Monument aux morts d’Archignac

    Le monument aux morts d’Archignac est une stèle qui rend hommage aux soldats tombés durant la Première Guerre mondiale.
    Le monument aux morts (...)

    Dordogne - Archignac

Partager cette visite