Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Aramits

Aramits

Gros bourg installé dans la vallée, au point de confluence du Vert d’Arette et du Vert de Barlanès, Aramits a longtemps fait figure de capitale de la vallée du Barétous.

Durant tout le Moyen Âge, Aramits s’impose comme la capitale du Barétous, vallée du Haut-Béarn. En 1221, les Barétounais, désireux de s’autoadministrer et de prendre leur distance vis-à-vis des vicomtes, disposent d’un ensemble de privilèges et de franchises appelés « for ». La communauté est administrée par un conseil de jurats désignés dans l’ensemble des localités. Les jurats des six communes se réunissent à Aramits, dans la maison de la Vallée, propriété collective des Barétounais.

Le village qui comportait une quarantaine d’oustaüs, ou demeures, accueille les jacquets. Ces pèlerins, qui se rendent à Saint-Jacques-de-Compostelle par le col de La Pierre Saint-Martin, y trouvent un espitaü (hôpital), détruit lors des troubles religieux en 1569. Au XVIIe siècle, la famille d’Aramis, célèbre mousquetaire du roi Louis XIII, vit au château de Labadie à Aramits.

Aujourd’hui, la commune d’Aramits accueille des centres de loisirs et de tourisme tels que le « Centre Escary » et « Pyrénées Aventures nouvelles ». Le nouveau « Aventure Parc », situé au sein de la forêt de Bugalaran, sur une hauteur surplombant le village, propose de nombreux parcours sportifs et des sentiers botaniques. La commune organise également la « fête des bergers » dans le cadre de la série d’évènements festifs appelée « Septembre en fête en Béarn ».


Commune

  • Nom des habitants : Aramitsiens, Aramitsiennes
  • Superficie : 2955 hectares
  • Population : 653 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Vert, le Joos, la Mielle

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom Aramits viendrait du toponyme basque aran , voulant dire « vallée » et du suffixe locatif et collectif - itz , l’ensemble signifiant « lieu des vallées, confluent ».


Informations pratiques

Mairie d’Aramits : 05 59 34 60 10

Office de tourisme de la Vallée de Barétous : 05 59 88 95 38


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église Saint-Vincent

    Consacrée à saint Vincent, l’église paroissiale d’Aramits est construite au XIXe siècle, en remplacement d’une ancienne abbaye laïque.
    De l’ancienne (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Aramits
  • Ensemble de peintures de l’église Saint-Vincent

    De facture romano-byzantine, l’église Saint-Vincent d’Aramits conserve en ses murs un ensemble de peintures datées de la fin du XIXe siècle.
    Trois (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Aramits
  • Henri d’Aramis

    Orgueil d’Aramits, Henri d’Aramis ou Aramis, chevalier et abbé laïc béarnais, est célèbre pour avoir inspiré le personnage fictif d’Aramis dans le roman (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Aramits
  • Monument aux morts d’Aramits

    Près d’un million et demi de soldats français meurent pendant la Première Guerre mondiale. Pour commémorer leur sacrifice, Aramits, comme la plupart (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Aramits
  • Portail de l’abbaye laïque d’Aramits

    Émouvant témoignage de l’abbaye laïque d’Aramits aujourd’hui disparue, un portail du XVIIe siècle s’élève quelques métres devant la façade de l’église (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Aramits

Partager cette visite