Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Antonne-et-Trigonant

Antonne-et-Trigonant

Comme beaucoup de villages périgourdins, Antonne-et-Trigonant construit ses édifices les plus remarquables lorsque les conflits médiévaux prennent fin.

Antonne et Trigonant sont à l’origine deux villages séparés. Les rochers à cupules de Borie-Belet témoignent d’une présence humaine sur leur territoire dès la période préhistorique. De plus, des traces de l’existence d’une occupation barbare sont apparues avec la découverte des vestiges d’un cimetière.

Lors de la guerre de Cent Ans, les batailles font rage entre Anglais et Français durant près de trois siècles. Tous les villages du Périgord, dont Antonne et Trigonant, sont touchés par ces heurts. La guerre prend fin en 1453 par la victoire française à Castillon.

Le XVe siècle, relativement calme, voit la construction des châteaux de Trigonant et des Bories, ainsi que de la maison forte le Pot. Par la suite, les deux villages subissent les dommages des guerres de Religion et des révoltes des croquants du XVIe siècle au XIXe siècle. Lors de la révolte des frondeurs contre la régence de Mazarin, à la fin du XVIIe siècle, Antonne et Trigonant se distinguent par leur courageux mouvement de résistance.

Réunis en 1823, les deux villages forment aujourd’hui la petite commune d’Antonne-et-Trigonant qui vit de la production de produits laitiers, de l’élevage et de la sylviculture.


Commune

  • Nom des habitants : Antonnais, Antonnaises
  • Superficie : 2023 hectares
  • Population : 1079 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Antonne vient vraisemblablement du nom gallo-romain, Antonius, ou du nom gaulois Antonus. Au XIIIe siècle, on relève la mention d’Antona, puis Anthone en 1502. En ce qui concerne Trigonant, on ne connaît pas réellement son origine. On sait seulement que « tr » signifie la hauteur dans le langage de base pré-indo-européen. Au XIIe siècle, l’église Sanctus Saturninus de Tregonam est citée. Au XIIIe siècle, on trouve la forme Trigonan. Le « T » est ajouté au XXe siècle.


Informations pratiques

Mairie d’Antonne-et-Trigonant : 05.53.06.00.07

Office de tourisme de Périgueux : 05.53.53.10.63


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Marc Blancpain (1984). Périgord, RIS, BibTeX.

Collectif (1993). Dordogne Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite