Accueil > Lot-et-Garonne > Grandes Landes de Gascogne > Antagnac

Antagnac

Un tronçon de voie romaine découvert à proximité de la commune indique une occupation de la région d’Antagnac depuis l’Antiquité. Mais l’histoire de la commune est très liée à son église et sa paroisse, qui lui vaut la présence d’un presbytère depuis l’Ancien Régime.

Sous l’Ancien Régime, la paroisse d’Antagnac est placée sous la juridiction du diocèse de Bazas et possède le titre de cure de l’archiprêtré de Sadirac. À la fin du XVIIIe siècle, le Clergé Constitutionnel choisit de conserver à la paroisse son titre curial. Elle est alors desservie par un prêtre, logé au presbytère de la commune.

Plus tardivement, sous la Révolution, Antagnac est victime de la confiscation des biens du clergé par le pouvoir révolutionnaire. Le presbytère est vendu puis reconstruit ou acheté après le Concordat, au début du XIXe siècle.

L’histoire de la commune est peu documentée après cette époque. En 1808, elle change de statut pour devenir une succursale du canton de Bouglon ; elle est rattachée à Ruffiac en 1973. En 2001, les deux communes sont séparées et Antagnac redevient autonome.

L’activité actuelle de la commune d’Antagnac est essentiellement fondée sur l’exploitation du bois depuis la plantation jusqu’à la fabrication. Elle possède des commerces et plusieurs associations dédiées aux loisirs contribuant grandement au dynamisme du village.


Commune

  • Nom des habitants : Antagnacais, Antagnacaises
  • Superficie : 930 hectares
  • Population : 209 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Avance

  • Origine du nom et description du blason :

    On trouve l’une des plus anciennes mentions de la ville d’Antagnac en 1316, dans un ouvrage intitulé Archives historiques de la Gironde . Le village d’Antagnac est cité sous le nom de Saint Jean d’Antinhac, qui pourrait trouver son origine dans le patronyme Antanius, ou dans la juxtaposition des mots an ,qui signifie « un », et tann, qui veut dire « chêne ».


Informations pratiques

Mairie d’Antagnac : 05.53.93.08.23

Office de Tourisme de Casteljaloux : 05.53.93.00.00


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

, Site de la ville de Casteljaloux et de sa communauté de communes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Croix de chemin à Antagnac

    La croix de chemin d’Antagnac se caractérise par la sobriété de sa forme et la finesse de son décor.
    Probablement contemporaine des nombreuses croix (...)

    Lot-et-Garonne - Antagnac
  • Croix de cimetière d’Antagnac

    La croix du cimetière d’Antagnac est élevée en souvenir d’une mission effectuée en 1913. Elle témoigne de la popularité de ce type d’évènement religieux (...)

    Lot-et-Garonne - Antagnac
  • Église Saint-Jean-Baptiste

    L’église d’Antagnac, placée sous le vocable de saint Jean Baptiste, date en partie de la fin du XIVe siècle. Ses façades de pierre claire et ses jolies (...)

    Lot-et-Garonne - Antagnac
  • Monument aux morts d’Antagnac

    La commune d’Antagnac a élevé à ses morts un monument situé dans le cimetière.
    Dès la fin de la Première Guerre mondiale, chaque commune élève un (...)

    Lot-et-Garonne - Antagnac

Partager cette visite