Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Annesse-et-Beaulieu

Annesse-et-Beaulieu

Réputée pour ses nombreux châteaux, Annesse-et-Beaulieu constitue une étape de charme qui était appréciée par la noblesse de Périgueux. Elle possède également des atouts pour les amateurs de pêche et de randonnées pédestres.

Deux légendes pourraient être à l’origine des deux communes d’Annesse et Beaulieu. La première raconte que saint Mandé retrouve son ânesse égarée près de la fontaine Saint-Blaise, dont l’eau possède des pouvoirs guérissant les maladies des yeux. Une autre légende veut que saint Hilaire et saint Just soient à l’origine de l’établissement d’une chapelle à Beaulieu au IXe siècle.

Le site du bourg présente de nombreux châteaux qui attestent du dynamisme du territoire au cours de son histoire, comme le château Beaulieu du XVIIe siècle, le manoir de Belle-Isle des XVe et XVIIe siècles, le château la Lande du XIXe siècle, le château de la Roche du XIXe siècle, et le château de Siorac du XVIIIe siècle et du XIXe siècle. L’histoire de la commune est liée à celle mouvementée de la région. Avec ses nombreux châteaux, elle présente un atout défensif et un attrait de détente de la noblesse de Périgueux. Jusqu’à la Révolution, les communes d’Annesse et de Beaulieu sont séparées, et ne font qu’une par la suite.

La commune d’Annesse-et-Beaulieu présente actuellement des atouts naturels pour le tourisme, comme ses lieux de pêche et ses sentiers de randonnées pédestres. De plus, la commune est traversée par une source et un canal sur les bords duquel on peut admirer certains éléments du patrimoine de la ville.


Commune

  • Nom des habitants : Annessois, Annessoises
  • Superficie : 1212 hectares
  • Population : 102 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le canal d’Anesse, l’Isle

  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom d’Annesse est probablement gauloise, car en 1076, c’est déjà le mot « Anessa » qui désigne le lieu. Ce mot serait construit à partir d’ ana , qui signifie « marais », auquel est ajouté le suffixe gallo-romain - icia ou - itia . Le nom Beaulieu, quant à lui, n’a pas d’attestation ancienne, et évoque simplement le charme du lieu. Il est le résultat de la francisation de Bèl lòc , lui-même issu du latin bellus locus .


Informations pratiques

Mairie d’Annesse-et-Beaulieu : 05 53 54 61 22

Syndicat d’initiative espace tourisme Isle et Vern (Saint-Astier) : 05 53 54 13 85


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Site de la commune d’Annesse-et-Beaulieu, RIS, BibTeX.

Hervé Gaillard (1997). Carte archéologique de la Gaule, la Dordogne, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite