Accueil > Landes > Adour Chalosse > Angoumé

Angoumé

La commune d’Angoumé dans la périphérie de Dax est un village paisible idéalement situé dans la vallée de l’Adour qui a connu une occupation continue.

Des fouilles entreprises dans les années 1870 au lieu-dit Larras révèlent que le site d’Angoumé est occupé dès l’époque romaine. En effet, on y découvre un tertre ayant abrité des sépultures gallo-romaines et des urnes. Un four y est par ailleurs mis au jour en 1883.

La seigneurie d’Angoumé est rattachée jusqu’au XIVe siècle à celle de Mauléon-en-Soule. En 1261, elle est citée au moment où Auger II de Mauléon, dernier vicomte de Soule, cède sa vicomté au duc d’Aquitaine contre les seigneuries de Laharie, Saubusse, Saas et Angoumé. On sait par ailleurs qu’au XVIIe siècle, le village dépend de la sénéchaussée de Tartas.

La région d’Angoumé-Tercis recèle un calcaire résultant d’un plissement pyrénéen constitué à l’époque du Miocène, il y a des millions d’années. Au cours des XIXe et XXe siècles, Angoumé est connue pour ses exploitations de carrières de calcaire, fondées en 1840 par la famille d’Avezac de Castera.

Alors exploité dans des fours, le calcaire permet ainsi d’obtenir de la chaux. Celle-ci est employée dans les secteurs de la construction et de l’agriculture. Dans ce dernier cas, elle sert d’engrais quand les sols sont trop pauvres.

Aujourd’hui, Angoumé est à la fois une commune résidentielle et campagnarde. Un sentier de randonnée permet de découvrir ce petit village qui surplombe à la fois la forêt de pins et les barthes de l’Adour.

Galerie photo

Angoumé Eglise Sainte-Eulalie d'Angoumé

Commune

  • Nom des habitants : Angoumois, Angoumoises
  • Superficie : 783 hectares
  • Population : 184 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    l’Adour

  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom reste incertaine : Angoumé serait formé sur un nom de personne probablement d’origine germanique, Gomariu ou Gomèr en gascon, allié au suffixe honorifique - en .


Informations pratiques

Mairie d’Angoumé : 05.58.97.57.36

http://www.grand-dax.fr/fre


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

Sous dir. Serge Lerat (1984). Landes et Chalosses, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (1995). Carte archéologique de la Gaule, Landes, RIS, BibTeX.

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Monique Veaux (1981). À la découverte de Dax, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Eglise Sainte-Eulalie

    L’église néo-romane Sainte-Eulalie se situe, dans le bourg du village, à proximité du château d’Angoumé.
    L’ancienne église d’Angoumé ayant en effet été (...)

    Landes - Angoumé
  • Horloge solaire du château d’Angoumé

    L’horloge ou cadran solaire du château d’Angoumé indique l’heure grâce à la projection d’une ombre sur son cadran en forme de maison.
    Sorte de bâton (...)

    Landes - Angoumé
  • Plaque commémorative d’Angoumé

    La mémoire des sept soldats de la commune d’Angoumé tués au cours de la Première Guerre mondiale est conservée par une plaque commémorative en leur (...)

    Landes - Angoumé
  • René d’Avezac de Castera

    Dacquois d’origine, le célèbre compositeur René d’Avezac de Castéra reste toute sa vie attaché au château familial d’Angoumé, où il passe ses dernières (...)

    Landes - Angoumé

Partager cette visite