Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Angoisse

Angoisse

La commune d’Angoisse dans le Périgord Vert est baignée par différents ruisseaux. Il s’agit du Glandou, du Haut-La-Loue et du Bas-La-Loue.

Le site est occupé très tôt, comme en témoignent le camp romain du château Merle et le poste de guet de Grande-Tour.

En outre, au XVIe siècle, un établissement de Templiers, dépendant de la commanderie de Condat, est établi au château Bouchet. Le village s’appelle alors Hospital d’Angouisse. Selon une légende, cette appellation vient de la crainte de la léproserie qui y est alors installée.

Par ailleurs, dès le Moyen Âge, la commune produit une poire dure et âpre, appréciée en cidre ou comme poire d’hiver.

L’expression « avaler des poires d’angoisse » est directement liée à la production de poires de la commune.


Commune

  • Nom des habitants : Angoissais, Angoissaises
  • Superficie : 2313 hectares
  • Population : 572 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom vient de l’occitan angoissa qui signifie « gorge » ou du latin angustia . Une légende attribue cependant son nom à la crainte qu’inspira à ses habitants la léproserie qui s’élevait au Moyen Âge, au lieu-dit l’Hôpital. Une autre légende propose comme explication la férocité des seigneurs du château de Bouché qui n’hésitaient pas à tuer les voyageurs après les avoir rançonnés.


Informations pratiques

Mairie d’Angoisse : 05.53.52.61.05

Office de tourisme de Lanouaille : 05.53.62.17.82

http://www.tourisme-lanouaille-perigord.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

De La Torre Michel (1990). Guide des communes de Dordogne, RIS, BibTeX.

Pierre-Henri Ribault de Laugardière (1875). Monographie des villes et des Cantons de Lanouialle et Jumilhac-le-Grand, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite