Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Limeuil > Ancien étal d’une maison commerçante de Limeuil

Ancien étal d’une maison commerçante de Limeuil

Dans la longue rue commerçante du port de Limeuil, il reste des traces d’étals murés du Moyen-Age.

Le conflit franco-anglais de la guerre de Cent Ans se termine à Castillon-la-Bataille à la moitié du XVe siècle, laissant derrière lui un peuple dans la misère. Progressivement, la rue du port de Limeuil redevient un grand marché après une période de reconstruction. Tous les corps de métiers sont alors représentés dans cette rue : boulangers, tisserands, potiers, bouchers, forgerons. Chaque artisan possède sa propre échoppe individuelle. L’étal muré que l’on devine aujourd’hui est à l’origine une grande ouverture qui donne sur la rue, munie de volets en bois.

Limeuil, au confluent de la Dordogne et de la Vézère, garde un dynamisme commerçant jusqu’à ce que le train remplace le bateau pour le transport des marchandises.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jacques Bélanger (2004). Limeuil sur Dordogne-Vézère, RIS, BibTeX.


Partager cette visite