Accueil > Gironde > Bordelais > Ambès

Ambès

Bordée par la Garonne et la Dordogne, Ambès se trouve sur la pointe de l’Entre-deux-Mers, au bout de laquelle les deux rivières forment l’estuaire de la Gironde. Sur son territoire autrefois dominé par la viticulture sont maintenant établies des entreprises industrielles.

Soumise aux marées remontant l’estuaire, la presqu’île d’Ambès est un marécage que l’homme tarde à venir occuper. Les Romains, par exemple, se contentent d’y construire une chaussée surélevée durant leur domination en Aquitaine. Comme nombre de communes voisines, Ambès sort véritablement de l’eau au XVIIe siècle, grâce aux travaux d’assèchement des terres humides de la région ordonnés par Louis XIV. Un petit port fait alors vivre le village, de même qu’une surprenante activité : l’élevage de sangsues. Ces animaux des marais sont utilisés en médecine pour soigner certains hématomes ou des congestions.

Mais, c’est la viticulture qui devient peu à peu la première source de revenus des Ambésiens, surtout à partir du XVIIIe siècle. Les propriétaires de la commune font même fortune dans les décennies qui suivent l’invasion du phylloxéra, survenue dans les années 1860 dans le Bordelais. Les viticulteurs d’Ambès et des environs immergent en effet leurs terres afin de noyer les larves de cet insecte tueur de vigne. En conséquence, leurs vins de palus (des marais) sont quasiment les seuls à être disponibles sur le marché à cette époque.

Au XXe siècle, la commune connaît un grand bouleversement en entrant résolument dans l’ère industrielle. En 1930, un port pétrolier est inauguré au Bec d’Ambès en même temps qu’une raffinerie. Ces installations sont suivies de nombreuses autres du même genre, dont une centrale thermique d’EDF en 1957. En 1929, un autre changement, peu banal, survient dans la vie d’Ambès. Cette année-là, il est administrativement décidé que la pointe extrême de son Bec va dorénavant faire partie de Bayon, commune située sur l’autre rive de la Dordogne. La raison en est que ce bout de terre s’est allongé par dépôt d’alluvions de façon conséquente, au point de se situer à présent sur le territoire de la commune voisine.

Ambès dispose au XXIe siècle de trois zones industrielles qui, en plus du terminal pétrolier, accueillent entre autres une usine d’engrais, un centre de conditionnement de gaz liquéfié et des sociétés de construction métallique.


Commune

  • Code postal : 33004
  • Nom des habitants : Ambésiens, Ambésiennes
  • Superficie : 2885 hectares
  • Population : 2936 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Ambès, autrefois orthographié ambez pourrait dater de l’occupation romaine, ambo signifiant « deux », et ez , « estuaire », se rapportant à la situation géographique de la commune qui se trouve à l’extrémité de la région nommée « Entre-Deux-Mers », déterminée par les lits de la Garonne et de la Dordogne.


Informations pratiques

Mairie d’Ambès : 05 56 77 11 35.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jeanne Bouny (1998). Ambès, ma presqu’île, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite