Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Ainharp

Ainharp

Situé sur une voie secondaire du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, le village d’Ainharp est autrefois connu pour son hospice de pèlerins. On peut apercevoir, depuis le point culminant de sa colline, plus d’une vingtaine de clochers des villages voisins.

Cet ancien prieuré du diocèse d’Oloron est mentionné pour la première fois au Moyen Âge, dès 1472, sous le nom d’ Ayharp .

Une église romane rappelle sa situation de ville-étape sur le chemin de Saint-Jacques.

Tournée essentiellement vers l’agriculture, la commune se spécialise dans l’élevage ovin et bovin ainsi que dans la culture du maïs.


Commune

  • Nom des habitants : ainharbar
  • Superficie : 1407 hectares
  • Population : 150 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    les ruisseaux Lafaure et Borlaas

  • Origine du nom et description du blason :

    Deux étymologies peuvent expliquer l’origine du nom de la commune. La première vient de ilharr , signifiant « les bruyères » associé au suffixe - pe pour « en bas ». L’autre explication provient de ahun associé à - pe , signifiant « en bas des rochers ».


Informations pratiques

Mairie d’Ainharp : 05 59 65 98 79

Office de tourisme de Soule Tardets Sorholus : 05 59 28 51 28


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

J-B Orpustan (2006). Toponymie basque : noms des pays, vallées, communes et hameaux du Pays Basque, RIS, BibTeX.

J-M Régnier (1991). Histoire de la Soule, RIS, BibTeX.

Ainharp, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite