Accueil > Lot-et-Garonne > Agenais > Agen

Agen

Agen est la préfecture du département du Lot-et-Garonne. Elle se développe entre les rives de la Garonne et celles du canal latéral à la Garonne. Notamment façonnée par les invasions successives et portant l’empreinte des grandes phases de l’Histoire de France, la ville à l’architecture remarquable offre aux curieux une promenade à travers le temps.

À l’âge de fer, une population originaire de la péninsule ibérique s’installe durablement sur ce site stratégique. Différents peuples celtes s’y succèdent, de 400, à 107 avant J.-C., puis les Celtes nitiobriges érigent un oppidum, enceinte fortifiée faite de terre, de bois et de pierres, sur le plateau de l’Ermitage.

Après la conquête des Gaules par Jules César, Aginum, la ville gallo-romaine, s’étend sur une bonne partie de la ville actuelle. Elle va subir ensuite les grandes invasions des VIe et Xe siècles : les enceintes n’empêchent alors malheureusement pas les Wisigoths et les Normands de détruire en grande partie la cité.

Suite à cette période, l’extension reprend, comme l’attestent les traces archéologiques des enceintes successives. Ce sont en effet les fouilles qui permettent de constater cette croissance puisque, dès la guerre de Cent Ans, lors de la domination anglaise, la ville régresse à nouveau.

En revanche, entre 1460 et 1560, Agen retrouve une prospérité économique et culturelle certaine, que viendront ternir, durant les siècles suivants, des épidémies, des crues et les sanglantes guerres de Religion.

De Louis XIII à la Révolution, la position éloignée d’Agen par rapport à la capitale ainsi que le fort pouvoir royal lui permettent de rayonner à l’échelle régionale. La ville croît en population et en puissance économique, avec des manufactures, de toile à voile ou de cuir par exemple, et de belles réalisations architecturales.

Avec la révolution industrielle, la ville se tourne vers une activité plus administrative, grâce à l’implantation de la préfecture, d’une garnison et d’une cour d’appel, qui attirent une population de petits commerçants et de fonctionnaires. Tout autour, la région agricole, très active, bénéficie également des infrastructures innovantes comme le canal de Garonne et le chemin de fer.

De nos jours, la ville d’Agen, particulièrement bien desservie, continue à se développer. Les capacités d’enseignement supérieur, le tourisme de loisirs, notamment lié aux cours d’eau, et l’industrie agroalimentaire font de la capitale du pruneau une ville moderne qui a également su valoriser son patrimoine.

Galerie photo

Hôtel de ville et musée des Beaux-Arts d'Agen Vue générale d'Agen Agen Agen Maison à colombage, Agen Agen Maison à colombage, Agen Agen cathédrale Saint-Caprais d'Agen cathédrale Saint-Caprais d'Agen Le Florida à Agen manège pour enfants et cathédrale Saint-Caprais d'Agen rue des Cornières, Agen rue d'Agen

Commune

  • Nom des habitants : Agenais, Agenaises
  • Superficie : 1149 hectares
  • Population : 33245 habitants (2008)
  • Cours d'eau :

    la Garonne

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom d’Agen, ancienne Aginnum, viendrait de la langue celte Aginn , « hauteur », car ses premiers habitants occupaient le plateau de l’Ermitage. Les armoiries, après quelques évolutions, représentent sur le sceau bâtiments religieux et militaires et sur le contre-sceau un aigle tenant un phylactère. La devise de la ville « nisi Dominus custodierit, frustra vigilat qui custodit eam » ce qui signifie : « Si Dieu ne protège pas la Cité, c’est en vain que veille celui qui la garde. »


Informations pratiques

Conseil général de Lot-et-Garonne

http://www.cg47.fr/

Comité départemental de tourisme du Lot-et-Garonne

http://www.tourisme-lotetgaronne.com/

Ville d’Agen : 05.53.69.47.47

http://www.agen.fr/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Dubernard (1983). Album du vieil Agen : Histoire et personnages, RIS, BibTeX.

(2006). “Spécial Agen et ses environs”, in n° 6 hiver (édité par), Aéro mag, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Philippe Lauzun (1894). Les Enceintes successives de la ville d’Agen, RIS, BibTeX.

Charles-Marie Lafont-du-Cujula (1999). Lot-et-Garonne : description statistique : géographie, histoire, faune, flore, population, administration, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite